SUD-KIVU : Théo Ngwabidje, un gouverneur intouchable ?

ads

Quelques heures après le retrait de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés AFDC-A au Front Commun pour le Congo FCC, le gouverneur du Sud-Kivu faisait part de ce qui avait un ultimatum pour donner leur position.  Cela, une raison pour dire que les postes qu’ils occupent étaient au quota du FCC, alors qu’ils n’y sont plus membres. Dans un entretien avec un indépendant, le professeur docteur en sociologie des conflits, Albert Kalonga ce Jeudi 5 Septembre, affirme combien le gouverneur Théo Ngwabidje est, et reste intouchable. Pour lui « Théo a été proposé et soutenu par un regroupement politique mais investi par une ordonnance loi du président de la république » .

Autours de tous ce la, une série des questions embêtantes persistent et continuent à se propagées sans réponse. « Va-t-il rester ? Va-t-il partir ? Est-ce qu’il aura céder à ces pesanteurs ? Est-ce qu’il va se montrer opportuniste ? », Sont des questions qui ne reviennent qu’au gouverneur Théo. Bien qu’il y ait beaucoup des quêtes en politique dépendant des moments et des circonstances, notre source fait savoir combien il est maintenant difficile de limoger le gouverneur Ngwabidje .

« Changer le gouverneur au Sud-Kivu ne sera qu’une évidence. Ce n’est pas facile et surtout que c’est impossible de l’obliger d’avouer sa position parce qu’il dépend de discrétion du chef de l’Etat qui l’a investi et le seul qui a le monopole de le déchoir appart sa volonté. S’il est contrains à ne pas faire la volonté de la population cependant qu’il peut céder et cela doit relever de sa décision personnelle.  Quand j’ai parlé avec lui, je vu que c’est quelqu’un qui ne vise pas ses intérêt propre. Les intérêts ou quottât politique ne sont pas au delà de la volonté de la population. Etre gouverneur n’est pas un simple poste.  Lui déchoir, n’est pas une chose qui peut se faire comme s’il était une plume sur la pomme de la main, à laquelle on peut souffler et sauter directement. Il a deux gardes fous, il est protégé par l’ordonnance présidentielle qui l’a investi et reconnu comme gouverneur, et la population qui apprécie sa souplesse dans ses actions.  Voila des atouts sur les quels lui-même peut compter » précise Albert

Signalons que lors de son vacance parlementaire au Sud-Kivu en Juillet dernier, le député national, ex gouverneur et actuel ministre du développement durable  avait bien donné  des précisions à la presse par apport à ce dossier. Claude Nyamugabo, a fait savoir que son regroupement avait décidé de donner sept jours à tous ceux qui occupent les postes du FCC. Selon lui, certains occupants de ces postes se sont déjà prononcés par apport à leurs positions et ceux qui restent doivent le faire également.

Amisi Musada Emérite 

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads