Sud-Kivu : Résultats des élections sénatoriales, la NDSCI s’inquiète  

 

Cette structure de la société civile dénonce la corruption des parlementaires, le tribalisme et certaine pratiques qui ne sont pas de nature à encourager la démocratie dans notre pays.  

Les élections sénatoriales viennent de se dérouler  sans incident au Sud-Kivu   ce Vendredi, 15 Mars 2019, comme prévu par la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI. Juste  après ces élections, les réactions fusent de partout. Jean Chrysostome Kijana président  national de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile  regrette de l’attitude des députés provinciaux qui ont voté pour des candidats qui leurs ont donné de l’argent.

Se confiant à un reporteur de DEBOUTRDC.INFO, Kijana estime que la démocratie est au recule en RDC et demande à aux forces vivent  de la RDC de se mettre debout pour sauver la démocratie.

« Nous venons de suivre les élections sénatoriales, nous comme nouvelle société civile nous en prenons acte mais nous somme très aux regrets de constater qu’il y a recule en matière de la démocratie dans notre pays. Ceci nous met mal alaise car nous constatons que le tribalisme, militantisme et la corruption sont des critères qui ont prévalut dans le choix des sénateurs. Les mêmes critères risquent de prévaloir encore dans le choix des gouverneurs de province. C’est vrai du recul,  il est grand temps que les forces vives  sociales de cette république réfléchissent comment mener des grands plaidoyers et des grandes actions d’envergure citoyenne exiger certaine modification de certaine disposition de la loi électorale », précise Kijana.

Il ajoute en proposant qu’à l’avenir les sénateurs et gouverneurs soient élus au suffrage direct comme  le président de la république, les députés nationaux et provinciaux.

Please follow and like us:

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter