SUD-KIVU : Prévention d’Ebola, la société civile pousse un cri d’alarme

Après la confirmation d’un cas d’ebola dans la ville de Goma au Nord kivu, les habitants de la ville de Bukavu voisine reste en alerte. La société civile interpelle l’autorité provinciale et plaide pour que le vaccin soit disponible au Sud Kivu. Elle demande aussi à la population d’observer scrupuleusement les mesures d’hygiène pour éviter ce fléau.

Selon Patient Bashombe, président du bureau de coordination de la société civile du Sud Kivu, de Goma à Bukavu c’est juste un pas. Les autorités chacunes dans son entité devraient voir la dangerosité de  la situation et prévenir le pire. Ce cadre de la société civile, regrette de constater que les membres de la famille qui était avec le Pasteur Kabuya atteint par ebola et originaire de Bukavu restent toujours introuvables.

« Il y a des raisons de croire que si nous fermons les yeux, Ebola risque de nous surprendre ici. Toutes les dispositions doivent être prises par l’autorité et la communauté doit jouer son rôle. C’est à ce titre là que nous recommandons à la communauté internationale et au gouvernement de rendre  disponible  le vaccin au Sud-Kivu. Nous recommandons que les dispositifs  de lutte contre ebola soient implantés au sud Kivu urgemment pour que nous soyons en mesure de lutter contre ce virus », plaide Patient Bashombe.

Il recommande aux responsables de  toutes les églises de mettre des dispositifs de lavage des mains à l’entrée de leurs églises et partout dans des salles de fêtes et autres lieux de rassemblement.

« La maladie à virus Ebola est devenue aujourd’hui un danger régional et mondial. Nous demandons avec insistance à la communauté nationale et internationale de ne pas rester là entrain de nous parler seulement sans penser comment nous protéger et nous sécuriser. Nous somme une population à haut risque aujourd’hui. Entant que société civile nous sommes disposés à travailler avec les sous noyaux et le relais communautaires par apport à cette question. L’approche  communautaire est l’une des solution pour vaincre cette épidémie » précise  Patient Bashombe.

Présent à cette rencontre, tenue dans la salle Concordia, le ministre provincial de la santé Cosmos Bishisha a fait savoir que tous les coins d’entrée sont contrôlés et bientôt un numéro vert sera à la disposition de la population. Il rassure aussi que  des équipes mobiles d’intervention rapide sont en cours de constitution.

Par apport à la rumeur selon la quelle les membres de la famille seraient volatilisés dans la nature, le ministre provincial de la santé n’a donné aucune réponse.

Rappelons qu’un pasteur de l’église Union Chrétienne de Jérusalem reconnu sous le nom de Kubuya Mastaki Daniel, originaire de la province du Sud-Kivu qui a fait une mission d’évangélisation depuis ce 04 juillet à Butembo passant par Goma, a connu la mort ce lundi 15 Juillet suite à ce fléau. Selon le ministère provincial de la santé du Nord-Kivu, ses premiers symptômes sont apparus depuis le 09 juillet quand il était encore à Butembo.  Dès l’arrivée à Goma le matin de ce Dimanche 14 Juillet, le souffrant s’est rendu dans un centre de santé suite à l’altération de sa santé par une forte fièvre. C’est aux environs de 15h00 de ce même dimanche que les résultats du laboratoire ont confirmés qu’il était malade d’Ebola.

Amisi Musada

 

Please follow and like us:

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter