SUD-KIVU : Plus de quatre gouverneurs limogés, la société civile dit non à la énième déstabilisation de la province

ads

Le bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu, réitère un indéfectible soutien au gouverneur Ngwabidje et dit non à la tentative de préserver des intérêts politiques au détriment de la population. Dans un entretien avec la presse après une réunion extraordinaire tenue dans la salle Concordia, Maître Patient Bashombe a dévoilé les dangers qui attendent la province aussitôt s’opère un changement brusque du gouverneur en exercice. Tel est le nouveau soutien que reçoit le gouverneur Théo Ngwabidje Kasi, qui est resté silencieux sur demande de donner sa position politique enfin de savoir s’il peut continuer à diriger ou céder son fauteuil.

Par rapport à la situation politique de la province, la société civile dit avoir appris qu’il y a ces notables du Sud Kivu vivant à Kinshasa et d’autres politiques qui veulent déstabiliser encore la province. Leur initiative est de vouloir déboulonner le gouverneur du Sud-Kivu.
Patient Bashombe, président du bureau de coordination de la société civile Sud-Kivu déclare que l’on devrait laisser la chance à l’actuel gouverneur dans l’exécution de son programme. Pour lui, le gouverneur serait premièrement évalué avant toutes tentatives de le remplacer.

‘’Nous avons dit non. Nous ne pensons pas que certaines personnes peuvent sortir un gouverneur comme ils veulent. Dans cette province nous avons été meurtris, nous avons chasser plus de quatre gouverneurs et voyez la situation que nous sommes entrain de subir aujourd’hui. Nous avons beaucoup reculé et il n’est pas question qu’un gouverneur soit vider demis de ses fonctions sur base d’une décision émanant des intérêts politiques. Comme nous ne l’avons pas encore évaluer, nous devons donner du temps et de la chance au gouverneur pour qu’il exécute son programme et toutes ces promesses qu’il a données à la population. Pour l’instant on voit que le gouverneur est en train de se démener’’ déclare Patient Bashombe.

Pour la Société civile du Sud-Kivu, le mandat de Théo Ngwabidje est le début de la construction de la province.

C’est facile de changer un gouverneur ajoute Patient, mais pour établir un nouveau gouverneur , ça prendre plus de six mois.
Le message fort que les acteurs sociaux lancent est de soutenir le gouverneur et faire savoir qu’ils ne seront pas d’accord qu’on vienne chasser le gouverneur, seulement parce qu’il y’a eu gaigere entre les responsables politiques au niveau national.

Lire aussi:1. http://SUD-KIVU : L’essentiel du programme du gouverneur Théo Ngwabidje

2. http://SUD-KIVU : Théo Ngwabidje, un gouverneur intouchable ?

3. http://SUD-KIVU : Théo Ngwabidje entre partir et rester ! Ce tâtonnement qui inquiète

Amisi Musada Émérite

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads