SUD-KIVU : Ngwabidje va partir. La déclaration des certaines forces vives est un feu de paille (Xavier Katwanyi)

ads

A moins de 72heures de la déclaration de certaines organisations citoyennes soutenant le maintien de Théo Ngwabidje à la tête de la province, des réactions fusent de partout. Pour certains, la société civile a perdu sa neutralité et le réseau des radios et télévisions communautaires du Cngo, RATECO a prouvé qu’il est politique.

Pour certains acteurs politiques, le sort de Ngwabidje est scellé par un accord et ce cet accord qui décidera du départ ou non de ce dernier. Le bruit de ces pseudo acteurs de la société civile et certains mouvements citoyens est un feu de paille.

Selon, l’Ingénieur Xavier KATWANYI KULONDWA, membre de l’AFDC-A aille FCC les initiateurs de la déclaration du bureau de coordination de la société civile ont agi avec une certaine motivation qu’eux-mêmes connaissent et font preuve d’être au service de certains politiciens.

 « Notre regret est de voir que les personnalités sur qui la communauté pouvait placer sa confiance prouvent à suffisance leur médiocrité en se faisant brader au prix de sandwichs une fois de plus. La déclaration n’a aucune neutralité, elle planifie une rébellion, une révolte populaire, elle prêche la haine en incitant les gens aux troubles publiques. Dans un Etat de droit on ne doit pas accepter ça », se plaint Xavier Katwanyi.

En ce qui concerne la présence du RATECO dans cette affaire, Janvier Katwanyi se plaint de voir qu’une structure censée guider les médias communautaires s’adonnent à une politisation sans pareille.

lire aussi: SUD-KIVU : « Si Ngwabidje part, il y aura dissolution de l’assemblée provinciale », déclaration 

 « Nous sommes vraiment désolés de remarquer que les médias qui sont considérés comme une Eglise au milieu du village et qui bien évidemment sont apolitiques font preuve de leur couleur, élément déclencheur de la haine et d’incitation au trouble à l’ordre publique, en plus quelle est la mission et le rôle des médias communautaires si pas informer la population rurale sur les projets de développement communautaires ? », s’interroge XavierKatwanyi.

Notre source pense bien que la société civile et les mouvements citoyens ont abandonné leur mission et se livrent aux actions de triomphalisme en se lançant à la recherche de positionnement. Une voix de sans voix aujourd’hui porte-parole des hommes politique.

Répondant à la question de savoir pourquoi le regroupement politique AFDC A proche à Didier Lutundula souhaite déstabiliser la province, l’ingénieur Xavier fait savoir qu’ils n’ont aucun intérêt de déstabiliser la province. Ils veulent juste faire savoir à Théo Ngwabidje de choisir son camp car la politique est faite des accords.

 « Nous ne déstabilisons pas la province plutôt ce sont eux qui s’attaquent à nous. Nous demandons à Théo NGWABIJE d’être conséquent soit il donne sa position politique soit il prend le courage de démissionner à ce poste en rendant le tablier à d’autres. Il est là par mot d’ordre et il pourra également sortir par mot d’ordre, nous ne nous laisserons pas intimider », conclut Xavier.

 

 

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads