SUD-KIVU: L’infirmier, un métier noble mais oublié

ads

En date du 12 Mai de chaque année les infirmiers du monde entier commémorent la journée internationale des infirmiers. Par cette occasion ils se rappellent  de la fondatrice de cette profession,  Florence Nightingale en 1820 et annoncent    la promulgation de la loi du 16 Juillet 2016 portant la création de l’ordre des infirmiers.   

Selon Docteur Isokelo Munyuku, coordinateur du projet IHE, il est temps que la profession de l’infirmier soit respectée et protéger. Avec la création d’un ordre des infirmiers, les revendications de ces derniers seront bien canalisées.

« Le systeme dans lequel nous tavaillons qui cause  problème.  Ce système a séparé les catégories des agents. Les personnels médicaux en termes de médecin ont leur groupe de plaidoyer et les personnels infirmiers ont leur groupe de plaidoyer. Ce lui qui devrait pourvoir aux droits des uns et des autres c’est l’Etat malheureusement les infirmiers paraissent de plus en plus nombreux que l’Etat a peur de faire face à son devoir  pendant qu’il s’approprie bien la cause des médecins qui sont  à nombre limité et éventuellement des chefs des infirmiers. Mais aussi les infirmiers sont resté longtemps désorganisés  et sans structure pour défendre leur cause. Ce pour quoi à travers notre projet IHE de la CELPA et ACAD, nous leurs encourageons à récupérer l’approche plaidoyer  pour qu’ils ne se sentent plus  exclut du reste de la société. Tous les agents de l’Etat ont un syndicat  mais imaginez-vous ils avaient plus de 5 syndicats et l’Etat ne savait plus qui doit bien plaider pour la cause des autres » fait savoir Isokelo Munyuku

Amisi Musada

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads