SUD-KIVU : L’hôpital de la FOMULAC-Katana en péril

ads

L’hôpital de la Fomulac Katana jadis une référence des hôpitaux de la sous région est entrain de disparaître. Plusieurs bâtisses  de cette structure ne sont plus fonctionnelles et sa capacité d’accueil a été réduite de 700 lits à 150. Le courant qui était permanent dans cette formation médicale, fait souvent plus d’un mois sans y  voir une lampe allumée. Ce constat est d’un reporter de Deboutrdc.info dépêché à Katana à plus de 45 Kilomètres vers le nord de la ville de Bukavu Province du Sud-Kivu en RDC.

Situé au bord du lac kivu  et entouré des beaux et géants arbres, cet hôpital ne reste que de nom. Sur  place on constate que cette structure sanitaire est menacée par des fissures causées par des tremblements de terre qui ont secoué le Sud – Kivu dans les jours passés. Le constat fait sur place présente des  murs fissurés et qui peuvent s’écrouler à tout moment. De l’extérieur à l’intérieur, des fissures sont visibles et présente un danger. Cette situation est également observée sur les murs le long du couloir de cet hôpital qui était parmi les beaux hôpitaux du Sud-Kivu et même du pays à en croire des sources sur place. Les matelas et les lits sont devenus vétustes et nécessitent d’être remplacés. Cette situation constitue un danger pour les malades internés dans cet hôpital. En plus de cela, la route qui mène vers cet hôpital est parsemé des trous un peu partout. Pour y arriver le malade sont obligés de prendre la moto car seul, une jeep 4X4 peut y arriver.

Lire aussi:  FOMULAC-KATANA délabrée: les internautes s’enflamment et réclament l’intervention des autorités

Construit par les Belges en 1928 avec une capacité d’accueil de sept cent lits, à ces jours l’hôpital de la Fomulac KATANA détient une capacité de cent cinquante lits. Des observateurs pensent que le gouverneur du sud Kivu devrait s’impliquer dans la réhabilitation de cette formation médicale et permettre à la population d’IRAMBI – KATANA et ses environs d’être soignées dans des bonnes conditions.

Pour certains anciens agents rencontrés dans cette structure médicale, ils pensent que les leaders de Kabare devraient  aussi s’investir pour faire le loby enfin que cette structure soit  réhabilité dans un bref délai car dans quelques années seulement la FOMULAC va s’écrouler.

Pour rappelle, le Mouvement Réveil toi Kabare avait alerté sur l’état piteux des certaines institutions  situées dans le territoire de Kabare. C’est le cas du Centre des Recherches en Sciences Naturelles de Lwiro, l’aéroport de Kavumo, la laiterie du Bushi, les installations de la RGIDESO ainsi que les hôpitaux comme celui de la Fomulac-Katana.

Ce mouvement cite également la centrale hydroélectrique qui se trouve à Mumosho, l’Institut National d’Etudes et Recherches Agronomiques INERA ainsi que l’Institut Supérieur d’Etudes Agronomiques et Vétérinaires ISEAV Mushweshwe.

Thérèse Ahana

 

ads
8 Comments
  1. kilicho manegabe 5 mois ago
    Reply

    c’est vraiment regrettable de délaisser une grande institution comme la fomulac, nous savons tous que la fomulac a été jadis réhabilité par les belges, que nos autorités veillent a la construction de celle-ci car les malades sont en danger nous risquerons ‘de perdre le bâtiment et les vies humaines.

    • Tete MUCHINDIGIRI 5 mois ago
      Reply

      Je crois que la premiere solution serai que l’Etat prenne cet hospital parcequ’il y a mauvaise volonté des pretres. Si pas la mauvaise volonté, pour ils construisent ciriri? Voulez vous que la notabilité construisent pour eux alors qu’ils n’ont pas de souci de cet hospital qui a pendant plusieur années fait la fierté de ‘Afrique. Quand la notabilité de kabare construi cet hospital et qu’un malade Vienne pour le soins et on lui demande la cautio avant qu’il soit soigné tel est le cas aujpurd’aujourd’hui de L’HGRPB. s’il n’y a pas mauvaise volonté de nos frères prêtres regarde notre CLINIQUE, deveunue NGANDA, ces derniers ne cherchent que l’argent. Nganda? Bya uzuni sana.

      • Tete MUCHINDIGIRI 5 mois ago
        Reply

        Excusez mois svp, pour les erreurs Et orthographe car les touches de ce téléphone me complique. Bonne journé à tous

  2. Roméo 5 mois ago
    Reply

    La situation de l’hôpital de la FOMULAC ne cesse de se faire entendre en présence des éléphants blancs totalement léviathanistes quand la population perd du jour au jour ses infrastructures.

    Nous exigeons de nos gouvernants une intervention rapide, efficace et inconditionnelle.

  3. Joseph MUKWEGE 5 mois ago
    Reply

    Le délabrement avancé, le délaissement de la Fomulac katana a été Programmé.

  4. Jonathan Magoma 5 mois ago
    Reply

    Je naquis dans les installation de cet hôpital vers les années 88. En 2005, je visitai l’hôpital. Il avait presque toutes ces couleurs et caractéristiques. Aujourd’hui, crions au SOS!

  5. Jonathan Magoma 5 mois ago
    Reply

    Je naquis dans les installations de cet hôpital vers les années 88. En 2005, je visitai l’hôpital. Il gardait presque toutes ses couleurs et caractéristiques. Aujourd’hui, crions au SOS!

  6. Jikkk 4 mois ago
    Reply

    La Fomulac a un problème de leadership pas au niveau de l’hôpital mais au niveau du sommet. Pour que cet hôpital decole bien il faut que le programme katana puisse avoir à sa tête quelqu’un qui maîtrise bien c’est quoi le PK et sa mission. Je suis internaute ananyme connaissant toute la réalité de cet hôpital et tout ce qui bloque son bon fonctionnement.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads