SUD-KIVU : Les étudiants de l’UOB sensibilisés sur la prévention du SIDA

les étudiants de l'UOB en conférence au campus de Karhale. Ph Bernardin Mat les étudiants de l'UOB en conférence au campus de Karhale. Ph Bernardin Mat

Mon université fait la différence face au VIH/sida“. Tel est le thème débattu lors d’une conférence-débat organisée par le club des étudiants en santé publique de l’université officielle de Bukavu (UOB) en collaboration avec le Programme Nationale Multisectoriel pour la Lutte Contre le Sida (PNMLS), ce samedi 7 décembre 2019, à l’uob campus de karhale. La prévention, la prophylaxie et la post exposition, sont les stratégies pour s’épargner de virus du sida, mais l’idéal pour les jeunes c’est l’abstinence.

Selon le docteur Nicole, chargé de la prise en charge la lutte contre le VIH/Sida à la PNMLS, plus de 36 Millions de personnes au monde vivent avec le VIH, dont 70% en Afrique subsaharienne, y compris la RDC. Nicole ajoute que 18000 personnes attrapent le VIH par an en RDC.

Nous lançons une invitation à la population, plus particulièrement aux jeunes à se faire dépister volontairement“, indique Nicole dans son exposé.

Malgré l’engagement du pays à éliminer le VIH, Nicole regrette les anti valeurs auxquelles se livrent les jeunes étudiants, parmi lesquels les relations sexuelles abusives et bien d’autres.

De son côté la secrétaire du département de santé publique à l’UOB, Akonkwa Brigitte, la sensibilisation de jeunes est un moyen indispensable pour la lutte contre la propagation du VIH Sida.

« Nos étudiants se sont dit que le VIH/sida ne doit pas passer par eux. C’est pourquoi nous avons pensé avec le PNMLS comment former les pères éducateurs qui vont contribuer à la lutte contre la propagation du VIH/Sida, non seulement dans les milieux universitaires, mais aussi dans la communauté où chaque étudiant vit. Nous comptons organiser avec les autorités politico-administratives, mais aussi académiques des séances de sensibilisation dans la communauté. Nous osons croire que nos étudiants vont être conscientisés par rapport à cette problématique. Plus ils seront sensibilisés sur la question du VIH/Sida, je suppose que ça va contribuer au changement de leur comportement dans la vie future », renseigne Akonkwa Brigitte.

Pour Tshisekedi Cirhuza Romain, président du club des étudiants en santé publique, la prévention est un moyen idéal de prévenir le VIH/Sida.

« Je nous appelle tous à la fidélité, l’abstinence parce que la prévention est la meilleure solution à la propagation de la maladie du VIH/Sida. J’espères qu’avec cette conférence et les enseignements reçus, les milieux universitaires et toute la communauté seront qualifiés zéro VIH/Sida », déclare Tshisekedi Roman

Une participante, Annie Lukogo dit être trop intéressée des enseignement reçus par les personnes habilitées, du fait qu’elle a ajouté encore une connaissance importante sur le VIH/Sida. Cette dernière loue l’action faite par le club et remercie le PNMLS pour son accompagnement.

Signalons que la conférence a connue la présence de certaines autorités académiques, les enseignants ainsi que les étudiants. Certains participants ont connu leur état sérologique en se faisant dépister et à la sortie chacun a eu droit aux préservatifs, les filles et les garçons.

Bernardin Matabaro

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More