SUD-KIVU : Les consommateurs accordent un ultimatum de 10 jours  à la REGIDESO

ads
La ligue des consommateurs des services au Congo Kinshasa LICOSKI en collaboration avec les mouvements citoyens et autres composantes de la société civile exigent  de la transparence sur la gestion de la REGIDESO.

Ces structures citoyennes demandent  que des  analyses soient faites  dans un laboratoire indépendant  pour   étudier  la qualité d’eau produite par la REGIDESO.

« Procéder à l’étalonnage de tous les compteurs récemment  installés chez les abonnés dont la fiabilité des mesures est remise en cause. Vulgariser les tarifs de l’eau potable. Il faut aussi mettre  fin à la facturation forfaitaire interdite par la loi en installant des compteurs chez les abonnés au plus tard la fin du mois de mai 2019 », lu-t-on dans la déclaration de la LICOSKI.

Tous avec des bidons vides en main, les manifestants ont commencé leur marche au rond-point place de l’indépendance jusqu’à la direction provinciale de la Régideso située sur l’avenue Maniema dans la ville de Bukavu.

Le directeur provincial de cette société  qui est habilité à fournir l’eau potable à la population congolaise, précise aux manifestants qu’il sera difficile de donner une solution satisfaisante dans ce délai  de  dix jours. La LICOSKI appel les parties prenantes à rester en alerte pendant 10jours car la lutte continue.

Précisons que la province du Sud-Kivu compte 34 814 points des ventes dont 12 896 avec compteurs, 9 313 sans compteurs et 12 605 inactifs. Ce qui fait 63% des factures aux abonnés en service avec compteur et 37% facturés au forfait.

Lire aussi:  SNEL : Plus de 12 Milles compteurs Cash-Power commandés pour Bukavu

 

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads