SUD-KIVU : Le Diabète est là, mais la vie continue (Témoignage)

Cérémonie Journée contre le diabète Ph. echosevangilemagazine.net

Diabète et la famille c’est le thème de la journée mondiale du diabète célébrée ce jeudi 14 novembre 2019. A Bukavu les personnes vivant avec le diabète en compagnie avec d’autres personnes ont commémoré cette journée par une marche qui avait comme itinéraire, le gouvernorat de province, la cathédrale notre dame de la paix où s’est tenu une messe d’action de grâce avec comme point de chute la salle Concordia où s’est tenu une conférence et partage de verre.

La particularité de  cette année est de réfléchir sur la prévention, la gestion et les soins du diabète. Expliquer aux personnes qui n’ont pas de diabète qui a quatre-vingts pour-cent de gens qui peuvent prévenir le diabète par l’exercice physique, l’alimentation équilibrée et en évitant de faire une automédication parce qu’il existe certain médicaments qui sont diabétogènes. C’est à dire qui peut produire le diabète dans l’organisme.

Abel CIZA coordonnateur de la ligue de  personnes vivant avec le diabète nous fait savoir que l’hérédité du diabète est à vingt pour-cent. Quatre-vingt pour-cent de malades  sont causés par les problèmes environnementaux. Il ajoute que le diabète est une menace pour la population car il y’a même un enfant d’une année qui est victime de cette maladie.

Abele ajoute que les diabétiques ont des problèmes étant donné que le pays ne considère pas le diabète comme maladie prioritaire, en plus les médicaments coutent très cher et cela créent le problème au niveau de la famille. Il appelle les autorités et les membres de la famille de personnes vivant avec le diabète d’aider ces victimes pour leur faciliter la vie.

Une  victime de cette maladie  demande à toute la population de toujours faire des exercices pour se protéger contre le diabète. Pour elle, malgré le diabète, la vie doit continuer.

‘’J’ai été atteinte par le diabète, il y’a  vingt ans. Au début je passais toute la journée entrain de pleurer parce que je savais que c’était la fin de mes jours sur terre. J’étais paralysée tout le corps, puis on m’a interné dans une structure sanitaire à labotte où j’ai subi le traitement.  Aujourd’hui ça fait vingt ans et je suis toujours en vie et en bonne et dit forme. Le secret pour vivre longtemps c’est seulement mettre en pratique les conseils du médecin et vous vivrez longtemps’’ a déclarée Adolphine une femme diabétique

Un slogan pour les personnes vivant avec le diabète « La maladie est là, mais la vie continue ».

Bernardin B.

 

 

Please follow and like us:

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter