Sud-Kivu : « La population ne m’a jamais reniée », Bahati Lukwebo

ads

 

Quelques minutes après l’affichage des résultats provisoires par la CENI, l’élu sénateur Modeste Bahati Lukwebo s’est confié à la presse.  Pour lui, sa victoire n’est qu’un démenti prouvant qu’il est toujours aimé par les siens. Il lance un message claire en direction des ceux qui ont falsifiés les résultats électoraux lors des élections du 30 Décembre 2018.

Dans cet entretien, le ministre national en charge du plan et autorité morale de l’AFDC n’a pas hésité de commencer par exprimer ses sentiments de reconnaissance envers les élus du peuple qui ont porté leur choix sur sa personne.

 « Pour nous les croyants, nous savons que par moment il faux accepter de trébucher et ce qui importe c’est de se relever avec courage. Je voudrai également dire que la compétition ne doit pas être un moment de déchirement. Tout le monde a le droit d’exprimer ses embussions et ce qui compte est qu’après la compétition, nous tous nous devons considérer que nous sommes des frères et sœurs ; et que nous devons nous réunir pour la construction du pays et en particulier notre province le Sud-Kivu. Nous devons l’avouer cette province est dans des conditions très difficile » fait savoir avec  sourire aux lèvres Modeste Bahati Lukwebo.

Bahati Lukwebo  connait la lourdeur  de la  mission lui confiée.  Pour lui, le gros est de redresser la situation de la province du Sud-Kivu, dont les infrastructures, la sécurité, la santé, l’éducation, l’amélioration des conditions salariale des travailleurs sont moroses.  Il promet tout faire pour attirer des investisseurs  à venir investir en province pour  contribuer à l’éradication de  la pauvreté par la création des entreprises.

Il demande à ses collègues sénateurs, de mettre ensemble leurs énergies pour booster la province du Sud-Kivu.

« J’invite mes collègues sénateurs, les députés nationaux et provinciaux  tout comme le future gouvernement provincial à l’union de nos énergie pour que notre province rayonne davantage et qu’elle se place au diapason d’autres provinces »,  a-t-il conclu.

Amisi Musada

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads