Sud-Kivu : Annonce du CACH, une fuite en avant (Réveil des indignés)

 

Une communication importante est prévue aujourd’hui par le président de la République. Il va sans  doute parler des élections  sénatoriales et des bureaux des assemblées provinciales qui ont été émaillées de beaucoup d’irrégularités.  Malgré son annonce, certains congolais restent  septiques.

Le mouvement citoyen réveil des indigné dit ne pas attendre grand-chose de la communication du président. Nous pensons qu’ils vont juste prendre des décisions de  décourager la corruption pour la suite du processus électoral alors qu’il n’est pas  tard que ces élections soient annulées. Les corrupteurs et les corrompus doivent être poursuivis. Pourquoi des déclarations après ? Gouverner c’est prévoir. Ce n’est pas après la défaite qu’a connue  le CACH qu’il fallait prendre des telles positions estime Augustin Ntaitunda, militant du Réveil des indignés.

Le mouvement citoyen réveil des indignés soupçonne  les hauts cadres venus en provinces avant les élections être le moteur de  la corruption observée lors des élections des sénateurs et des bureaux  des assemblées provinciales.

« Pour quoi pour les élections d’un bureau définitif de l’assemblé provinciale il faut déployer des hautes personnalités dans presque toutes les  provinces? C’est eux qui ont instrumentalisés les députés provinciaux »,  pense ce militant pro-démocratie.

Pour rappelle, les élections des sénateurs ont eu lie sur toute l’entedue de la République, ce qui a donné la plate forme FCC grand favori avec plus de 2/3 des sénateurs. Ce qui a crée un tôlé dans le camps des militants du Camp pour le changement qui eu maigre moisson.

Pendant ce temps, l’élection des gouverneurs est renvoyée à une date ultérieure et l’installation des sénateurs élus est suspendue. Ces décisions ont été prises à l’issue de la réunion institutionnelle tenue à la Cité de l’Union africaine. Il a été demandé au PGR d’ouvrir des enquêtes sur les allégations de corruption des députés provinciaux.

Face à cette demande  du président au PGR  d’ouvrir des enquêtes sur les allégations  de corruptions, Ntaitunda propose que les corrompus et les corrupteurs soient tous recherchés.

« Découvrir le corrupteur et le corrompus il faut que ces deux actions soient aussi là. On ne peut pas parler d’un corrompu sans corrupteur et surtout que notre loi pénale est très stricte car elle prend au même terme ces deux parti. On peut seulement encourager le procureur de continuer à faire des investigations pour quand même annuler les élections de ceux qu’ils vont découvrir avec des faits avérer.   Nous ne cessons pas de recommander toujours des élections libres, transparente et démocratique. Nous décourageons ces genre des mots d’ordre les pressions politique et la coalition contre nature que nous fustigeons tous les jours  » conclut-il.

 

Please follow and like us:

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter