SUD-KIVU : 7 agents  de l’urbanisme et habitat aux arrêts, leurs collègues projettent une marche  ce Vendredi

Sept agents  sont aux arrêts dont quatre de la division de l’urbanisme et trois  de l’habitat  depuis l’après midi d’hier mercredi 30 octobre 2019 au parquet de Bukavu. Selon certains agents de l’urbanisme et habitat rencontrés  les six agents détenus sont partis plaider pour que leur collègue détenu depuis mardi 29 octobre 2019 soit relaxé.  Ils regrettent de voir que la suspension des anciens gestionnaires de ces divisions continue  de créer des problèmes. Ce qui impact négativement sur le travail de ses services techniques  de l’Etat.

Cette cacophonie est due à la mauvaise gestion de la commission établie par l’ex ministre de l’urbanisme et habitat du Sud-Kivu. La dite commission avait comme mission d’exercer les différentes tâches lors de la suspension du chef de division et certains agents, mais chose grave, les agents en suspension leur stipulaient et imposaient ce qu’ils devaient faire.

Ils fustigent le fait que l’ex chef de division assurait toujours la responsabilité de la division provinciale de l’urbanisme et habitat dans le sens où il était parti avec le sceau et il signait les documents entant que chef de division pendant qu’il était en suspension.

Ces mêmes agents montrent que le désagrément et la mauvaise condition de travail causés par leurs prédécesseurs s’explique par le fait que plusieurs maisons à Bukavu sont encours de construction et la plus part de ces chantiers n’ont pas de documents, mais les propriétaires font savoir qu’ils avaient payé auprès des agents, mais qui ne sont plus en fonction et après qu’ils soient poursuivis par les propriétaires de maisons, ces mêmes agents vont desceller là où la division en place a scellé. C’est qui cause des mésententes au sein de la division.

Dans ces conditions, et en se référent à la lettre du ministre provincial des travaux publics, patrimoine et affaire foncières portant interdiction formelle de délivrer les permis de construire au Sud-Kivu, la division provinciale de l’urbanisme se trouve dans l’impossibilité de poursuivre avec la mission du gouverneur de province qui est celle de maximiser les recettes de l’Etat car cette décision du ministre de tutelle les met en congé et crée un chômage déguisé  à leur endroit. Ont déclarés les agents de l’urbanisme et habitat.

Les mêmes agents plaident pour la libération de leurs camarades et de la remise en activité des divisions provinciales de l’urbanisme et habitat du Sud-Kivu.

Signalons qu’une marche pacifique est projetée par ces agents demain vendredi 01 novembre 2019 dont l’itinéraire partira de la Division provinciale de l’urbanisme, mairie, assemblée provinciale pour chuter par le gouvernorat pour la lecture et dépôt de leur mémorandum.

Bernardin

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More