RDC : Tshisekedi, seul contre tous

Après l’annonce par le président de la République  de  la suspension  de l’installation du sénat et de repousser les élections des gouverneurs et vice gouverneur, les réactions fusent de partout. Certains analystes estiment que cette décision va compliquer les choses. Rémy Kasindi, directeur du Centre de Recherche et d’Etude Stratégique en Afrique CRESA pense que le président Tshisekedi risque d’être seul contre tous.

Selon Rémy,  le président de la république devrait se sentir accompagner par un sénat des personnes dignes, un gouvernement avec  des  vraies valeurs citoyennes, mais avec ces élections émaillées de beaucoup d’irrégularités, il est loin d’avoir une équipe digne. En  décidant de suspendre l’installation du sénat, il aura un problème car les institutions sont  complémentaires.

« Les textes sont votés au niveau du parlement et revus par le sénat avant leurs publications par le chef de l’Etat au journal officiel. Dans ce conteste, comment les députés nationaux vont travailler seul  sans la chambre haute? Mais face à une corruption exagérée, il fallait prendre ces décisions  car on se rend compte qu’à plus de 80% c’est l’équipe de Kabila qui a  été élue. Comprenez qu’il y a un problème quelque part. Que va devenir le chef de l’Etat qui n’a que lui-même au niveau du sommet de l’Etat. Il y a plusieurs questions qui nécessitent des réponses approfondies» , précise  Remy Kasindi.

Kasindi se dit être  satisfait de  voir que  le président de la république est en route d’exécuter  son projet de lutte  contre la corruption. Selon lui,  lors de  la prestation de son serment, il avait  promit faire de la lutte contre la corruption  son cheval de bataille malgré que a décision est venue en retard. Il regrette de voir que les personnes qui pouvaient l’aider sont également trempées dans la corruption.

Pour rappelle, après les élections  des sénateurs tenus le 15 Mars courant, le président de la république a ordonné la suspension de l’installation du sénat. Il a aussi demandé que les élections des gouverneurs et vice gouverneurs soit repoussées à une date ultérieure.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More