RDC : PPI plaide pour la restauration du ministère de la justice et des droits humains au Sud-Kivu

ads

A quelques heures seulement de la proclamation  des résultats provisoires des élections des gouverneurs et vice gouverneurs au Sud kivu, des voix se lèvent pour prévenir le nouveau gouverneur élu. Les femmes demandent qu’elles soient représentées dans le nouveau gouvernement tandis que les organisations de défense des droits des défenseurs de droits de l’homme, elles plaident pour la restauration du ministère de la justice et des droits humains supprimé par l’ancien gouverneur sans raisons.

L’organisation Partenariat pour la Protection Integrée, PPI une ONG spécialisée dans la protection des défenseurs de droits de l’homme  et des journalistes prend acte de l’élection de  Théo NGWABIJE KASI et Fiston MALAGO, élus respectivement Gouverneur et Vice-Gouverneur de Province du Sud-Kivu. Elle leurs demande de faire de la restauration du  Ministère Provincial de la Justice et Droits Humains une urgence.

Cette organisation motive cette demande suite aux violations graves des droits de l’homme enregistrée sur toute l’entendue de la province et surtout dans les prisons où les détenus sont traités d’une manière inhumaine.

 « PPI prend acte des résultats provisoires affichés ce jour par la commission électorale nationale indépendante (CENI), en attendant qu’ils soient confirmés définitivement ou dans les cas échéants infirmés pour certains par les différentes Cours d’Appel. De manière particulière, tout en souhaitant un fructueux mandat ponctué du changement réel à Messieurs Théo NGWABIJE KASI et Fiston MALAGO, élus respectivement Gouverneur et Vice-Gouverneur de Province du Sud-Kivu, PPI sollicite d’ores et déjà au nouveau Gouverneur, dès sa prise des fonctions et la mise en place de son gouvernement de restaurer « le Ministère Provincial de la Justice et Droits Humains », supprimé par son prédécesseur pour des fins inavouées », peut-on lire dans une déclaration de PPI signée par  Pascal Mupenda, son Directeur  des programmes au niveau de la RDC

PPI PPI estime néanmoins que la nomination de l’animateur à ce ministère une fois restauré devra tenir compte des compétences nécessaires pour éviter les erreurs du passé.

6 juillet 2018, Questions of Human Rights and Protection of Human Rights, United States Defenders, United States on the Defense of the United States, United States, United States, United States, United States, États-Unis, United States. il n’y avait pas d’interlocuteur valable pour pouvoir les gérer. On a enregistré un taux élevé de morts entre 2018 et le premier trimestre de l’année 2019 dans les prisons du Sud-Kivu, les cas de tortures et autres traitements, les arrestations arbitraires et les détentions illégales. of men and journalistes, the monitoring of places of infrastructure and penitentiaires, conclut Maitre Mupenda.

Amisi Musada

 

 

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads