RDC : Mise en œuvre de la réforme de la décentralisation, l’exécutif et le législatif seront suffisamment outillés au Sud-Kivu

Le Ministère de la décentralisation et réforme institutionnelles avec l’appuis technique et financier du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), en collaboration avec ONUFEMME et le Bureau des Nations Unies pour les Droits de l’homme (BCNUH), sont des principaux organisateurs d’un séminaire multidisciplinaire et interinstitutionnel. Cette deuxième étape du séminaire multidisciplinaire et interinstitutionnel en faveur des institutions provinciales du Sud-Kivu se tient à l’hôtel Panorama dans la ville de Bukavu, en date du 21 au 26 Octobre 2019.

Le ministre d’Etat en charge de la décentralisation et reforme institutionnelles, monsieur Azarias Ruberwa a procèdé au lancement officiel de ce séminaire en présence du représentant de PNUD en RDC, le gouverneur Theo Ngwabidje et du président de l’hémicycle provinciale du Sud-Kivu. Ces assises ses fixent comme objectif de contribuer au renforcement des capacités des Ministres et députés provinciaux sur leurs rôles et responsabilités afin d’assurer le bon fonctionnement de leurs institutions respectives, impulser le développement économique local et social de la province du Sud-Kivu.

« Je veux que vous puissiez comprendre et vous approprier mes profondes confections en matière de la décentralisation que je représente aujourd’hui comme ministre. Ne dites pas, c’est affaire de la décentralisation moi je n’y comprends rien. Non ? Chers honorables députés et excellence monsieur le gouverneur, vous êtes par excellence les produits de la décentralisation. Quand on parle de la décentralisation on voit les institutions. C’est comme les mathématiques, a+b=c. Donnez-moi la décentralisation, donnez-moi la démocratie je vous donnerais le développement. C’est ça la synthèse de tout ce que je voudrais dire » a déclaré Ruberwa, ministre d’Etat.

Pour cette seconde étape qui se passe à Bukavu, ses assises mobilisent près de 70 participants dont les députés, Gouverneur et les ministres provinciaux de la province du Sud-Kivu.

A l’issue de ces travaux de six jours, les animateurs des institutions provinciales devront être en mesure de mieux comprendre leurs rôles et responsabilités dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme de la décentralisation.

Mais aussi il est question de faire comprendre et convaincre de l’opportunité de prendre en compte les programmes de développement de la province, les aspects sociaux pouvant concourir à l’atteinte des objectifs du développement durable pour ainsi booster le développement de leur province.

Après les différents discours d’ouverture, les participants ont dit être rassurer du bon résultat de ce séminaire. L’élu de Kabare, Jérémie Basimane a précisé à son tour qu’il est entièrement engagé à suivre cette formation jusqu’à la fin comme tous ces collègues.

En RDC, trois grandes zones ont été constituées, dont la zone Est, la zone Ouest et la zone centre sud. Les nouvelles provinces issues du découpage ont été priorisées du fait qu’elles peinent à assoir leurs institutions. C’est ainsi que le pool 1 composé de la Tshopo, Ituri, Haut et Bas-Uélé ont servi de site de lancement de la première étape. Toutes les 26 provinces seront bénéficiaires de ce vaste programme de renforcement de capacités pour assurer la promotion du développement local.

Amisi Musada

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More