RDC : Marc Ombeni et Edmond Madesi,  acteurs de la société civile à la barre ce Mardi 26 Mars

L’audience publique dans l’affaire opposant le ministère public et partie civile Egide Kitumaini, commandant de la police sous commissariat de Karhale contre les prévenus Marc Ombeni et Edmond Madesi, Défenseurs des Droits de l’Homme et acteurs de la société civile sous noyau   de Nkafu ville de Bukavu province du sud Kivu débute ce Mardi 26 Mars courant. L’ONG Partenariat pour la protection Intégrée appelle à une solidarité des Défenseurs de droits de l’homme pour soutenir ces jeunes DDH dans cette lourde épreuve.

Dans un communiqué rendu public par cette organisation des droits congolais  à mandant régional, PPI  porte à la connaissance du public et des défenseurs des droits de l’homme (DDH) de la RDC et du monde entier que l’audience publique en prosécution dans cette cause sous RP 2773 aura lieu ce mardi 26 Mars 2019 à 9h00 au Tribunal de Paix de Bukavu.

« PPI en appelle  à la bonne administration de la justice  mais aussi à la solidarité de tous les Défenseurs de droits de l’homme, les acteurs de la société civile dans sa diversité ainsi que les médias pour   le soutien aux DDH Marc OMBENI et Edmond MADESI dans cette lourde épreuve », peut- on lire dans cette déclaration d’une page.

Pour rappel, Marc OMBENI et Edmond MADESI, DDH et acteurs de la société civile sous noyau du quartier Nkafu, commune de Kadutu, ville de Bukavu, province du Sud-Kivu en RDC sont poursuivis pour imputations dommageables, après avoir rendu public au nom de la société civile une dépêche dans laquelle ils ont dénoncé les actes de tortures et autres traitements cruels, inhumains et dégradants ainsi que les arrestations arbitraires et détentions illégales régulièrement enregistrés dans le sous commissariat de la police de Karhale, sous la responsabilité du commandant Egide KITUMAINI, au quartier Nkafu. Ils ont été arrêtés le 05 Mars 2019 et jetés à la prison centrale de Bukavu le même jour, avant de recouvrer la liberté provisoire le 13 Mars 2019.

Alexis Laffare, desk Droits de l’Homme

 

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More