RDC: Libertés des manifester et des réunions, les autorités face aux acteurs de la société civile et des mouvements citoyens

ads

Un acte d’engagement pour la protection des manifestants, la garantie de la liberté d’association et de réunion ainsi que la liberté des défenseurs des droits humains et des journalistes vient d’être signé au Sud-Kivu.

C’était à l’issu d’une rencontre entre les autorités politico-administratives, sécuritaires et judiciaires, Organisations nationales et Internationales de la Société civile dans sa diversité, ainsi que les Mouvements citoyens du Sud-Kivu, tenue Vendredi 31 Mai 2019 à l’hôtel Panorama.

Ces acteurs s’engagent  à promouvoir, respecter et protéger les droits à la liberté de manifestation publique, d’association et des réunions publiques tels que garantis par les instruments juridiques nationaux (Constitution, lois et règlements) et internationaux régulièrement ratifiés.

«  Nous nous  engageons à sensibiliser et conscientiser la communauté sur les droits et devoirs des citoyens en matière de manifestations publiques, de liberté d’association et de réunion mais aussi faciliter et encadrer les manifestations et les réunions publiques dans le strict respect de la Constitution, des lois et des règlements en vigueur », peut on lire dans cet acte d’engagement signé par les participants.

Ces participants  ont promis d’organiser des concertations permanentes entre les acteurs de la Société civile et les autorités politico-administratives compétentes pour le respect de cet acte d’engagement.

Cette activité été organisée  dans le cadre du  projet de “Plaidoyer pour l’Ouverture de l’Espace Civique en République Démocratique du Congo », OEC,  un projet exécuté par Partenariat pour la Protection Intégrée, PPI et appuyé par le  consortium LIFE LINE à travers l’organisation CIVICUS.

 

 

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads