RDC : Gratuité de l’enseignement, les frais fixés par les gouverneurs restent en vigueur à la maternelle et  au secondaire

ads

« Dans le premier palier de la mise en œuvre de la gratuité, trente-quatre mille sept cent quarante enseignants non payés ont été pris en charge essentiellement pour le primaire, c’est-à-dire de la 1ère à la 6ème année », a déclaré le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) lors de sa première tournée effectuée dans trois écoles de trois Districts de la Ville de Kinshasa (institut de la Gombe 1 à Lukunga, Lycée Matonge dans la Funa et l’institut Lumumba dans le District de Mont-Amba), lundi 16 septembre 2019.

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’EPST, Willy BAKONGA, accompagné du Vice-Ministre à l’EPST, Didier BUDIMBU, et du Ministre Provincial en charge de l’Education, Charles MBUTAMUNTU LWANGA, a précisé, en outre, que les frais de scolarité – fixés par les Gouverneurs des provinces – restent en vigueur dans les écoles maternelles et secondaires ; car elles ne bénéficient ni des frais de fonctionnement, ni de la prise en charge des non payés dans le premier palier de la gratuité.

Cependant, les frais de motivation sont supprimés dans tous les établissements scolaires de tous les niveaux : maternel, primaire et secondaire ; car les améliorations sur la rémunération sont accordées à tous les enseignants des établissements maternels, primaires et secondaires payés ainsi que des bureaux gestionnaires.

Il sied de signaler que les classes de 7ème et 8ème années de l’éducation de base, quant à elles, recevront des frais de fonctionnement et la prise en charge des Non Payés au deuxième palier.

« En toute logique, ces avantages ne pouvaient se retrouver dans la paie ordinaire de septembre. Ils feront l’objet d’une paie complémentaire pour septembre 2019. C’est ce que j’ai dit et je le confirme. Cherchons plutôt à apaiser les esprits au lieu d’entretenir une surchauffe inutile, pour des problèmes déjà résolus. Focalisons-nous sur l’observance des mesures prises par tous sur le terrain », conseille Jean-Marie Mangobe, Secrétaire général à l’EPST.

Avec la celcom

 

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads