RDC: Créer son entreprise avec 0 FC, c’est pas de la magie

J’imagine que vous voulez créer votre entreprise en RDC. J’imagine que vous êtes déjà inquiet à l’idée de la créer. Cet article est là pour encourager ceux qui débutent en entrepreneuriat.Beaucoup des entrepreneurs se posent ces questions : comment entreprendre en partant de rien ? Existe-t-il des solutions pour entreprendre en partant de zéro ?

Créer une entreprise consiste à mobiliser des moyens pour délivrer un produit ou un service. Le but étant de satisfaire les clients tout en étant concurrentiel. Ces moyens sont souvent coûteux et nécessitent des financements. Il faudra aussi financer les efforts de communication pour faire connaître l’offre. Pourtant certains entrepreneurs arrivent à s’installer en partant de rien, ou presque…

Voyons dans quelle mesure un entrepreneur peut faire sa place sans les moyens dont la concurrence dispose.

Entreprendre en partant de zéro en RDC, qu’est-ce que ça implique ?

Créer une entreprise à partir de zéro peut sous-entendre :

  • Un manque de connaissances dans le domaine de l’entrepreneuriat,
  • Pas ou peu d’expérience dans le domaine d’activité envisagé,
  • Une absence de réseau professionnel,
  • Vouloir monter son entreprise sans argent.

Selon les cas, ces manques ou lacunes peuvent plus ou moins influer sur l’avenir de l’entreprise…

Créer une entreprise sans argent en RDC : est-ce possible ?

Si les compétences s’acquièrent au fur et à mesure, il est toutefois impossible d’envisager entreprendre sans un apport financier minime.

Créer une entreprise demande des ressources, ne serait-ce que pour :

  • Les frais d’établissement (selon le statut juridique),
  • Ouvrir un compte bancaire doté d’un minimum de trésorerie
  • Souscrire un contrat d’assurance,
  • Concevoir vos supports de communication,
  • Acheter vos matières premières et constituer votre stock de départ,
  • Louer un local commercial (dépôt de garantie, frais de signature du bail commercial…),
  • Assurer vos frais de déplacements,
  • Constituer votre fonds de roulement,

Cette liste de besoins peut fortement varier selon l’activité, le statut et les compétences du porteur de projet.

Ainsi un web entrepreneur, ayant des connaissances suffisantes peut créer lui-même son site web et ses visuels de communication, et travaillant à son domicile, pourra débuter son activité avec moins de 500 $. Là où une autre personne lambda avec sa boîte, devant faire appel à un webmaster et un graphiste pour son site internet, travaillant à temps plein en espace de coworking, aura besoin d’environ 2 000 $ pour pouvoir se lancer.

Voilà pourquoi il est important d’évaluer précisément vos besoins de démarrage. Vous devriez lister et les valoriser afin de définir un budget de départ réaliste.

Le chiffrage des besoins : étape-clé de tout projet de création d’entreprise.

L’étape du chiffrage des besoins de démarrage est cruciale afin :

  • de mesurer la rentabilité de votre projet,
  • de valider les principaux choix stratégiques,
  • de diminuer les risques d’échec,
  • de vous tester dans votre futur rôle de dirigeant-décideur,
  • de montrer le sérieux de votre projet à vos financeurs et partenaires.
  • Minorer vos besoins pourrait avoir des conséquences fâcheuses pour l’avenir de votre entreprise.

Quels sont les risques d’un apport trop faible ?

Si vous avez un budget initial limité, voici des exemples d’actions à mettre en place :

  • Reculer l’échéance de création le temps de constituer un apport suffisant,
  • Faire un maximum de choses vous-même,
  • Revoir à la baisse vos ambitions,
  • Mobiliser votre réseau pour trouver de l’aide ou des financements (prêt familial, crowdfunding),
  • Envisager des partenariats,
  • AVEC WAZA-TECH

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More