RDC :  Adhérer au CACH, le seul choix de Bahati Lukwebo

ads

Après l’échec de Bahati Lukwebo à la présidence du sénat, des questions se posent sur le devenir politique du patron de l’AFDC. Pour certains analystes, il est temps que Lukwebo se repositionne pour pouvoir tirer profit de sa force dans la gouvernance prochaine. Pour eux, avec son retrait au FCC, les forces en présence peuvent s’équilibrer s’il décide de rejoindre le camp du président Félix Tshisekedi.

« L’AFDC-A de notre cher Modeste Bahati se révèle être la 2eme force politique au Sénat. Ce n’est pas mal. Ce regroupement politique devint donc politiquement incontournable dans la prise des grandes décisions tant au Sénat que à l’Assemblée nationale. Il empêchera les FCC d’en faire à sa guise dans les deux chambres du Parlement.  Les FCC n’auront jamais les 2/3 requis pour par exemple modifier la Constitution sans compter avec Bahati qui ne leur fera aucun cadeau », estiment certains cadres de l’AFDC.

Pour  ces analystes, si Lukwebo se rapproche du CACH, il peut devenir un bouclier de Tshisekedi et Kamerhe contre la force, hier écrasante, des FCC dans certaines matières qui requièrent les 2/3 des votes exprimés.

« L’AFDC-A peut participer au Gouvernement sous le quota du CACH, s’il se rapprochait de cette plateforme. C’est un choix gagnant qu’il devrait faire sans perte de temps pour tirer profit de sa nouvelle position d’indépendant vis-à-vis des FCC. Devenir allié du CASH, c’est le choix intelligent, rationnel et gagnant. Pas de temps à perdre pour l’AFDC-A. », concluent-ils.

 

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads