Prof. Philippe Kaganda : « Sud-Kivu, un espace de non paix »

ads

Le 21 Septembre de chaque année, le Monde célèbre la journée internationale de la paix. Le thème de cette année est  « Action climatique, action pour la paix ». Cette journée est une occasion pour l’Humanité de renouveler son engagement à œuvrer en faveur de la paix. Une paix positive c.à.d. un état de non-guerre, de la promotion de la justice sociale et de la lutte contre toute forme de violence structurelle estime le professeur Philippe Doudou Kaganda, doyen de la faculté des sciences sociales à l’université Evangélique en Afrique, UEA. Pour le thème de ce jour, il interpelle les autorités congolaises à tous les niveaux sur la situation de non paix qui s’observe au Sud-Kivu.

« Des tensions et violences inter-communautaires s’observent dans les territoires de Fizi, et Uvira. Des violences liées aux groupes armés locaux et étrangers dans tous Territoires ainsi les conflits fonciers et ceux de pouvoir coutumier ne cessent de troubler la paix et la cohésion sociale au sein des communautés. A ces conflits violents s’ajoutent les conflits entre l’ICCN-PNKB et les peuples autochtones. Des  incendies des maisons dans la ville de Bukavu et autres calamités naturelles ici et là endeuillent des familles. Le réchauffement climatique qui affecte négativement la production agricole et la qualité de vie. Dès lors, la persistance des conflits et violences amenuisent les efforts de paix fournis par la communauté internationale, l’Etat congolais et les acteurs organisationnels », fait observer Philippe Kaganda,   dans un message du département de paix et transformation des conflits  de l’UEA à l’occasion de cette journée.  Télécharger  ce message ICI

Le  département de paix et transformation des conflits de l’Université Evangélique en Afrique  voudrait marquer cette occasion de la journée internationale de la paix   pour interpeller tout le Monde.

Philippe Kaganda souhaite qu’une prise de conscience et aux actions concrètes de transformation des conflits   soient prises pour assurer la paix, le développement et le mieux-être aux populations. Pour y arriver  il fait un appel  à toutes les parties prenantes aux  différents conflits  en RDC et au Sud-Kivu, Pays et Ville du Prix Nobel de la paix 2019 Dr Dénis Mukwege, insiste Philippe.

A ce jour mémorable, le secrétaire général des Nations Unis  corrobore  les propositions de Phillipe Kaganda. Pour Antonio Guterres  l’urgence climatique mondiale menace la sécurité et la stabilité.

« Action climatique, action pour la paix », le message est clair. L’urgence climatique mondiale menace la sécurité et la stabilité. Du fait de ses conséquences dévastatrices, des millions de personnes désertent les littoraux et l’intérieur des terres, désormais inhabitables, à la recherche d’un lieu sûr et d’une vie meilleure. Les catastrophes et phénomènes météorologiques extrêmes se font de plus fréquents et violents, et les différends nés de l’épuisement des ressources risquent de dégénérer en conflits climatiques”., conclut  Antonio.

Amisi Musada Emérite

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads