Mbobero : 17 hectares et 80 Milles dollars à des milliers des victimes

ads

17 hectares et 80 milles  dollars ont été donnés à certaines victimes des démolitions de Mbobero. C’était à l’issus d’une rencontre entre une délégation venue de Kinshasa et des victimes accompagnées  par le bureau  de  coordination de la société civile. La rencontre a eu lieu dans la salle Kaningu le 30 avril 2019.

Selon Norbert  Katintima, l’ex président Joseph Kabila avait acheté en bonne et dit forme la concession de Mbobero. Il vient d’ailleurs de donner  9 hectares au collège Sainte Anne et  8ha  à d’autres victimes avec une somme de 80 Milles dollars d’installation.

« Nous venons de signer un document confirmant cet acte. Celui qui faisait  des marches et de revendications n’est pas originaire de Mbobero. Nous ne voulons plus entendre des marches ni revendications nous demandons pardon au nom de votre président honoraire »,  précise Norbert Basengezi Katintima.

Pour Olive Lembe, le feuilleton Mbobero  a pris fin. Elle demande à toutes les personnes qui voulaient s’enrichir au dos de cette population de cesser car il est temps de faire la paix.

 « Vanité de vanité tout est vanité. Je ne veux pas parler du dossier de Mbobero mais seul Dieu connaît le rôle que tout un chacun a joué dans ce dossier. Les démons agitateurs ne manquent jamais. Le président mon mari m’a envoyé pour décanter cette situation qui a trop duré. Nous allons vous donner l’acte de session. Tous les politiciens qui ont voulu se prévaloir pour récupérer la situation doivent comprendre que c’est ne pas par l’effort de qui que soit que ceci vient d’être fait plutôt la bonne volonté de mon époux et notre président honoraire. Il y avait beaucoup d’agitations et beaucoup cherchaient comment s’enrichir au dos des nos frères», conclut l’ex première dame.

Rappelons que Mardi 30 Avril quatre personnes du comité qui sont venues rencontrées Olive Lembe ont été incarcérées et puis relâchées tard dans la soirée. Un vieux d’une soixantaine d’année a été blessé par balles et suit maintenant des soins à l’hôpital général de Bukavu.

Le feuilleton Mbobero est loin de se terminer car les victimes qui ont rencontré Olive Lembe sont une invention du Bureau de Coordination de la société civile en collaboration avec certains notables du Sud-Kivu, lu-t-on  dans un message signé par la nouvelle dynamique de la société civile, NDSCI, une structure qui a accompagné les victimes de Mbobero depuis 2016.

Amisi Msade

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads