Kalehe : Un bureau de la société civile sacaillé par des gangs

Cité de Minova dans le Territoire de Kalehe

La société civile de Buzi/Minova a organisé une marche le 18 Octobre 2019 pour exiger le départ du colonel de la Police Nationale Congolaise et du chef de poste d’encadrement administratif de cette partie de la province du Sud-Kivu à plus de 50 kilomètres de Goma, province voisine. Ces deux autorités sont accusées de violations graves de droits de l’homme, complicité dans le mal et arrogance selon un militant de la LUCHA qui contacté votre rédaction.

Alors qu’elle avait informée l’autorité publique depuis le 10/10/2019 sur une tenue d’une marche pacifique, cette action a été étouffée par les gangs qui ont occupé tous les coins d’entrés et de sortie du centre commercial de Minova.

« Des gangs ont été recruter par le Chef de Poste d’encadrement administratif appuyé par le Commandant PNC de la place. Ils sont venus et ont attaqués le bureau, ils ont cassé la porte et la fenêtre, tous les documents du bureau saccagés et chaises caillassées, des téléphones…… Les amis avec qui on devait manifester ont    été sauvés de justesse par la MONUSCO COB de Minova », affirme James Musanganya acteur de la Société civile

La revendication de cette manifestation était le départ de monsieur Lebeau Byalenga chef de poste d’encadrement administratif, la permutation du colonel de la PNC et réclamer que Minova soit ériger en commune rurale.

Pour le chef de poste d’encadrement administratif de Minova, Lebeau Byalenga affirme avoir été informé de cette marche.

« Le conseil de sécurité a analysé la situation le 17 Octobre à l’hôtel Ziwa et a jugé d’interdire cette marche car le jour choisi est un jour de marché. Malheureusement la société civile m’impute d’avoir recruter des gangs pour étouffer sa manifestation, nous avons la police et l’armée, pourquoi faire recours aux inciviques ? », s’interroge Lebeau.

Thérèse Ahana

 

 

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More