GRANDS LACS : le Directeur Financier de la SINELAC en passe de mettre en difficulté la SOFIGL pour plus de 500 000 USD

Les membres épargnants de la Société de Micro Finance et d’Investissement des Pays des Grands Lacs africains SOFIGL en sigle se sont installés avec leur calicot au parking de l’hôtel Panorama dans la ville de Bukavu. Les membres de cette institution disent être à l’attente des gestionnaires de la Société Internationale d’Electricité des Grands Lacs en pleine assemblée générale aux près des quelles ils vont remettre à chacun une copie pour information de la lettre adressée au président de la RDC.

Dans cette correspondance, l’idée est de sommer le Directeur Administratif et Financier de la SINELAC de payer une somme de plus de 500 mille dollars obtenus comme prêt de la part de la SOFIGL.

Le Directeur Administratif et Financier en même temps représentant de la RDC à la Société Internationale d’Electricité des pays des Grands Lacs SINELAC a reçu un crédit datant du 18 Avril 2012 pour le compte de son entreprise dénommée STEEL HOUSE.  Son crédit été de l’ordre de 370 632 dollars à un taux d’intérêt préférentiel de 8% l’an sur solde restant dû pour une durée de 5ans. Ce représentant de la RDC au sein de la SINELAC se refuse de tout paiement volontaire souhaitant que seule la contrainte lui soit imposée.

Les épargnants en regret porte des brochures en mains sur les quels on pouvait lire « Le DAF de SINELAC n’a pas le droit de bloquer 563 861,46$ USD des vulnérables  aux  motifs qu’il est intouchable et couvert par les immunités diplomatiques. Nous sollicitons l’implication des actionnaires et autorités des trois pays pour nous remettre dans nos droits » message des membres épargnants en sit-in.

Le directeur général de la SOFIGL Bosingizi Jean-Pierre regrette de voir quelqu’un qui se fonde sur les anti valeurs avec des démêles judiciaires continuer à représenter le Congo dans une institution internationale au moment où le nouveau président de la RDC est entrain de prôner un combat contre ce genre d’agissements. Il pense que cela déshonore non seulement la RDC mais aussi l’image de la SINELAC dans la région des pays des grands lacs.

« Si on est arrivé là, c’est parce qu’on a épuisé toutes les voies en commençant par des sommations courtoises. On a convenu avec lui des arrangements à l’amiable et on avait conclu à des  conditions qu’il n’a jamais respectées. On est revenu au tribunal de commerce de Bukavu où il y a eu un jugement qui avait été prononcé qui lui demandant de rembourser l’argent de SOFIGEL mais en vain.  Il a multiplié des procédures judiciaires pour juste nous bloquer et nous décourager. Enfin, on s’en est remis à la clameur publique pour voir si ce monsieur aura un brin de conscience pour essayer de rembourser cet argent » se plaint Jean-Pierre visiblement essoufflé.

Le directeur général de SOFIGL au micro du journal DEBOUTRDC.INFO pense, pour sa part, que ce débiteur n’a aucune raison de se couvrir derrière son statu de diplomate pour essayer d’échapper à ses obligations. Il rappelle qu’il s’agit d’un problème de droit communs et qu’il soit diplomate ou pas, il est tenu à rembourser ce crédit.

Signalons que la qui se tient à l’Hôtel Panorama connait la participation des tous les ministres de l’industrie des pays des grands lacs et tous les administrateurs de SINELAC de la RDC, du RWANDA et du BURUNDI.

La Société de Micro Finance et d’Investissement des Grands Lacs africains SOFIGL, est une initiative des jeunes intellectuels congolais dans le souci de faire une structure financière pouvant permettre aux jeunes entrepreneurs de monter leurs entreprises et de trouver des emprunts pour leur business.

Amisi Musada Emérite

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More