SUD-KIVU : Guéguerre entre l’EPSP et la FPMA  suite à l’organisation de l’EXETAT

Un Conflit latent persiste entre l’Inspection provinciale de l’EPSP et  celle de la Formation professionnelle, Métier et artisans. Pour cause, l’organisation des  examens d’Etat. Cette confusion frustre certains parents, mais l’Inspecteur de l’EPSP Tembo Bernard rassure ces derniers.

Dans nos recherches, nous avons constatés que le  ministère de l’Enseignement primaire secondaire et professionnel EPSP détiens une ordonnance loi n° 88-092 du 02 Juillet 1988, précisant  que l’organisation des examens d’Etat est une attribution exclusive du corps de l’EPSP.  Alors que dans l’ordonnance loi n°17/O25 du 10Juillet 2017 fixant les attributions des ministères, précise que le ministère de la formation professionnelle métier et artisanat aussi a compétence d’organiser, superviser et publier les épreuves certificative des examens d’Etat des concours des compétences. Dans cette  confusions, Tembo Bernard précise que  celle son inspection a le monopole d’organiser les examens d’Etat.

« Nous savons que les examens d’Etat seront organisés par l’EPSP en fonction des textes. La formation professionnel métier et artisanat ne relève que de l’éducation non formelle pendant que le ministère de l’EPSP s’occupe de l’éducation formelle du type classique organiser en cycle et en degré. La FPMA devrait s’occuper des centres divers de formations, de la Jeunesse déscolarisée et de toutes autres personnes désirant apprendre un métier. La durée de cette formation non formelle est courte par apport au cycle organisé, alors que l’EPSP débouche sur un diplôme d’Etat qui permet s’intégré dans le monde professionnel ou d’aller à l’université »fait savoir l’Inspecteur principal provincial du Sud-Kivu.

La FPMA ne veut attendre ces propos de l’IPP. Olivier Itongwa, chef de la sous division urbaine de la FPMA De Bukavu Celui qui avait scindé ce ministère n’été pas ignorant. L’EPSP utilise l’ANAPECO pour nous détruire nous savons. Ils ne veulent pas la paix, ils ne font que nous barrer la route alors que c’est ne pas l’EPSP seulement qu’on a reformée dans ce pays.  Ça fait combien d’année qu’ils ne livrent pas les bulletins aux enfants des écoles technique », se plaint Itongwa.

 « Ça c’est une anomalie, nous somme tous des enfants congolais et nous avons pleinement droit au travail. Nous somme bien formés et surtout que nous somme tous venus de l’EPSP. Et dailleur, depuis l’an 2014 l’EPSP bouf l’argent de l’agent de la FPMA et chaque année ils nous bloquent ces gens disant vous aller commencer demain.? Mais ils bouf l’argent des parents aussi ?»  lache Olivier Itongwa, chef de la sous division urbaine de la FPMA de Bukavu en brandissant une copie de bulletin octroyés par l’UNESCO.

Dans le cadre de s’adresser à la présidence de la république à ce sujet, les hauts fonctionnaires de l’Etat et inspecteurs de l’EPSP ont marchés ce 04 Mars à Kinshasa pour contester l’usurpation de l’institution Examen d’Etat par le ministère de la FPMA, pour tant régi par l’ordonnance 88-092 du 02 Juillet 1988.

Amisi Musada Emérite

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More