SUD-KIVU : Candidature de Tambwe Mwamba, une pilule difficile à avaler par la dynamique des forces politiques et sociales

ads

Au lendemain de la déclaration du bureau de coordination de la société civile, c’est la dynamique des forces politiques et sociales du Sud-Kivu qui monte au créneau contre la candidature désignant Alexis Tambwe Mwamba comme un choix du Front Commun pour le Congo, FCC à la présidence du sénat de la RDC. Devant la presse, une déclaration de trois pages et signée par 17 organisations a été lue cet après-midi du 18 Juillet 2019 dans la ville de Bukavu.

Rappelant les sanctions internationales qui pèsent sur certaines  personnalités politiques Congolaises qui ont été proposées par la plateforme politique et électorale ‘’Front Commun pour le Congo FCC ‘’, à la tête du sénat de la RD Congo ; Considérant que ce dernier s’est toujours illustré dans les actes de répression des opposants et défenseurs des droits de la personne humaine, les acteurs de la société civile et les mouvements citoyens avec certains acteurs politique s’alignent sur une voie de barrer la route à ce qu’ils qualifient « candidature d’une personne fichée, irresponsable controversée et désavouée par le peuple congolais » peut-on lire dans la déclaration.

Pour eux, cette décision qu’ils ont unifiée et prise c’est un essor de la démocratie, l’avènement de l’Etat de droit et l’alternance politique au Congo. Dans ce document, ces organisations d’obédiences confondues demandent au peuple Congolais de rester vigilant et de ne pas céder à aucune pression de la part des personnalités qui n’ont toujours été mues que par des visées égoïstes, individualistes et ses partisans cruels.

Le FCC est demandé de designer une autre personne crédible autre que Monsieur Alexis Tambwe qui est endossé de l’attentat contre un avion civil de la Compagnie Aérienne Congolaise LAC en 1998 (insiste la dynamique).

Enfin,la dynamique des forces politiques et sociales demande à la communauté internationale d’accompagner la RDC dans sa démocratisation enfin qu’elle se dote des institutions plus fortes, crédibles et responsables que les individus qui le chapeautent.

Amisi Musada

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads