BUKAVU : Vraie origine de l’amertume des acteurs sociaux après l’entretien avec Moise Katumbi

Juste après son meeting tenu au rond point Major Vangu dès son arrivé à Bukavu ce Mercredi 30 Octobre, Moise Katumbi a reçu certains acteurs sociaux à l’hôtel Begonias le lendemain. A la fin des échanges, chaque acteur avait un penchant à une enveloppe qui serait donnée. Surpris par l’inverse, les acteurs sociaux sont constamment en désaccord avec Moise Katumbi après son passage à Bukavu. Ces derniers murmurent et ont remboursés cette somme équivalant à 200 USD remise par un proche de l’ex gouverneur de Katanga. 

L’attitude  de ces acteurs qui ont toujours été considérés comme acteur  du changement fait réfléchir beaucoup de gens. Certains pensent que la lutte qu’ils font est plus motivée par les billets verts au détriment  du changement dont ils sont chantres. Selon certains témoins,  ces acteurs ont décidé de  lui remettre  son argent car selon eux,  c’est insignifiant. Un comportement déshonorant.  La question qui reste sans réponse est de savoir si ces acteurs sont inspirés par cet adage qui dit ‘’qu’il faut peu de chose pour rendre le sage heureux ’’.  Eu égard à ce comportement, ont-ils vraiment agit en sages ?

Un témoin décis rencontré s’étonne de ce comportement affiché par les soit disant acteurs sociaux et précise que cela démontre que ces derniers trompent la communauté alors qu’ils ne luttent que pour l’argent à leurs propres intérêts.

« C’est attristant le comportement de ces gens. Nous on pensait qu’ils ne sont pas venus chercher de l’argent. Ils ont l’air très contrariés. visiblement leur objectif ici c’est de demander de l’argent à Katumbi. Avec ce comportement je comprends que leur lutte c’est juste pour l’argent. C’est décevant. Quel contrat avaient-ils avec Katumbi pour refuser 200 dollars ? », Se plaint un témoin rencontré.

Le constat de ce témoin oculaire peut être fondé car, après leur sortie, tous étaient crispés et personne n’a approché la presse pour lui parler de l’essentiel ou mettre à la portée du public le fruit de leurs échanges avec Katumbi.

Cet acte ignoble montre à quel point notre pays a encore un long chemin à faire, si les acteurs du changement peuvent  être  friands de l’argent jusqu’à refuser un montant qui est du reste sans fondement car aucun contrat ne les lie à Katumbi.

Bernardin Matabaro

Please follow and like us:

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter