BUKAVU : Un cas de lèpres signalé parmi les sinistrés de l’incendie du camp Zaire

ads

En moins d’un mois de l’incendie qui a frappé l’avenue camp Zaire dans la commune de Kadutu, ville de Bukavu, la situation sanitaire reste  volatile. Déjà 6 personnes sont tombées malade dont 5 de rougeole et une de lèpres. La croix rouge alerte.

Depuis Jeudi 4 juillet, une équipe de la croix rouge assiste les sinistrés cantonnées dans certains chantiers situés aux alentours de leur avenue. Le président du comité communal de la CRRDC Kadutu, Janvier Muhindo précise qu’il totalise deux semaines depuis qu’un poste de secours a été installé à cet endroit.

« Nous avons jugé bon de déployer une équipe 28 Volontaires au Camp zaïre depuis 04 Juillet 2019. Comme vous les savez, nos volontaires sont équipés et formés pour l’administration des soins de premiers secours en faveur des sinistrés.

Ils sont là pour plusieurs activités à l’intérêt des sinistrés confinés dans un même bâtiment alors que toutes les conditions n’y sont pas réunies. Parmi ces activités il s’agit de la sensibilisation sur les mesures d’hygiène aux sinistrés, le lavage des mains, la chloration individuelle de l’eau à la l’intérieur et à la source de Kadurhu, la désinfection des latrines, des ménages et des poubelles »précise Janvier Muhindo.

Du coté de sinistré, c’est une fierté de voir les volontaire de la Croix-Rouge à leurs coté. Mubalama Patrick responsable des sinistrés résident dans le chantier de la coordination catholique précise à son tour qu’ils sont très reconnaissants de l’utilité de la Croix-Rouge dans ce camp.

« La Croix-Rouge nous est utile ici. A l’intérieur de ce bâtiment c’est terrible. Il y  avait des insectes et qui pourraient nous exterminer même. Grace aux pulvérisations à l’intérieur nous dormons tant bien que mal. Ici à l’entrée nous somme rassurés que des visiteurs ne peuvent rien nous amener comme maladie parce qu’ils sont obligés de se laver les mains avant d’entrée », félicite le sinistré Mubalama Patrick 

Parmi les grand incident sanitaires il convient de signaler que 5 cas positif de la rougeole ont était dépêchés au centre de santé Neema et 1 cas de la lèpre qui est un papa âgé de 46ans qui ne reçoit même pas des soins, conclut le président du comité communal de la CRRDC-Kadutu, Javier Muhindo.

 

Amisi Musada

 

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads