BUKAVU : Sites impropres à la construction, Amka Congo s’en va en guerre contre les bandits de la république

ads

Depuis l’éboulement qui a endeuillé la ville de Bukavu au sud Kivu en RDC la semaine passée faisant trois morts, les voix se lèvent pour réclamer justice. Pour le collectif AMKA Congo il est temps d’en finir avec les bandits de la république et faux   citoyens qui se permettent de distribuer des parcelles qui, à ce jour, causent mort et désolation. Pour cette structure faitière des mouvements citoyens, des décisions politiques doivent être prises et la justice doit faire son travail. Amka Congo a fait la ronde de tous les sites impropres, et son constat est amer.

« En présence du Gouverneur, nous avons effectués une itinérance dans les trois communes de la ville de Bukavu dans le cadre du collectif Amka Congo pour palper du doigt certaines réalités liées aux constructions anarchiques et spoliations des terrains par les mauvais citoyens, question de nous en imprégner et en dégager les responsabilités », précise Rémy Kasindi, membre de Amka Congo.

Pour lui, du site appelé  Maendeleo, kabwa kasirhe vers mulikuza, Point Point vers Buholo4, passant par chez Kibonge, Industriel jusqu’à l’Institut de Bagira, il se dégage des sites impropres à la construction déjà spoliés et qui reflètent une image sombre et un constat amer, ce qui appelle à l’implication de l’autorité provinciale, des organisations de la société civile et mouvements citoyens, dont le Collectif Amka Congo.

« Suite à cette situation, les mouvements citoyens sont déterminés à en finir avec les ”bandits de la république” et faux citoyens qui se permettent de distribuer des parcelles qui, à ce jour, causent mort et désolation ; des décisions politiques doivent être prises et la justice doit faire son travail », insiste Kasindi.

Pour que cesse cette mauvaise manière de charcuter des parcelles à des sites dangereux, une réunion dite ”des vérités” sera tenue au courant de la semaine en présence des bourgmestres, cadres de bases et services du cadastre des Titres fonciers et de l’habitat, y compris la société civile et les mouvements citoyens. Cette réunion débouchera sur la mise en place d’une commission technique sera mise sur pied par l’autorité Provinciale.

« Le Collectif Amka Congo profitera de cette occasion pour solliciter la mise sur pied d’une Unité de Régulation et d’Orientation des Distributions Foncières au Sud-Kivu.  Il est projeté que cette dernière sera sous l’autorité directe du Gouverneur de la province et devra servir de dernière instance qui statuera après la commission sur les autorisations de bâtir et lesdits services techniques. L’URODIF-SK devra également servir dans l’épanouissement de la ville grâce aux nouvelles orientations foncières. Soyons du bon côté de notre propre histoire », conclut Rémy Kasindi.

Thérèse Ahana

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads