BUKAVU : Olive Lembe a menti aux passagers du bateau Emmanuel 4

Olive Lembe Kabila, l’épouse de l’ex-chef  de l’Etat  Joseph Kabila a menti aux passagers du bateau Emmanuel 4 qui voyageaient  le matin du dimanche 14 Octobre 2019. Selon des  témoins, toutes les personnes qui avaient  payer un  billet  en première classe et en deuxième étaient obligées de descendre soit en troisième classe  ou en quatrième. Chose qui n’est pas proportionnelle au montant payé.

« Je suis arrivée au port Emmanuel à 7h00. J’ai acheté mon billet à 20 dollars pour la deuxième classe. Arrivée au bateau on me dit d’attendre qu’il aurait quelqu’un  qui a pris le bateau en location. On nous  a promis que c’est finalement le bateau  Emmanuel 2 qui va nous amener à Bukavu. J’ai patienté. Après plus de deux heures, on nous a demandé d’entrer dans le bateau. Voulant,  monter à la  2ème classe, des gardes m’ont barré la route  m’obligeant de rester en  troisième classe », se plaint une passagère.

Dans le bateau, des passagers n’ont pas acceptés cette façon de faire et ont voulu se révolter. Voyant que la tension montait, certains agents du bateau et les gardes d’Olive, on commencé à identifié  tous les passagers en leur promettant que la femme de l’homme de Kinganti va leur rembourser les frais de transport.

 Nous étions tous fâchés. Après on nous a enregistré disant qu’on va  nous payer les frais de transport et de la nourriture. Nous avons cédés. Par manque de place, les membres d’équipage de ce bateau ont mis de chaises plastiques dans les allées pour permettre à ceux là qui ont manqué des places de s’assoir. Nous sommes arrivés difficilement à Bukavu. Ce qui  est curieux, Olive Lembe nous a mentis. Elle n’a payé aucun franc aux passagers et le responsable du Bateau Emmanuel ne nous a pas remboursé notre argent. Personnellement, ils devraient  me rembourser 5 dollars car en troisièmes classe, on paye normalement 15 alors où  moi j’ai payé 20 dollars », se plaint notre source visiblement  en colère.

Pour rappel la femme de Joseph Kabila est à Bukavu pour compatir avec les sinistrés de l’incendie  de Nyamugo.

Thérèse Ahana

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More