BUKAVU : Non respect de la gratuité, un préfet suspendu

Le préfet de l’institut Mapiduzi,  Kitambala Djumapili vient d’être suspendu  de ses fonctions. Il  est accusé entre autres griefs, le non respect de la gratuite.

Dans une lettre signée par le chef de Sous division Educationnelle Bukavu 4, Mulumeoderhwa Ndeko, l’incriminé est suspendu pour une gestion opaque de l’institution dont il avait la charge.

 « Conformément à la lettre……. du 21 Novembre  m’adressée par Monsieur le Directeur provincial de l’EPST du sud kivu 1 relative à l’objectif repris en marge, je porte à votre connaissance que vous êtes suspendu de vos fonctions de préfet de l’institut Mapinduzi à date de ce jour, pour les motifs  ci-après. Ouverture irrégulière d’une classe de 3ème HTS, la mauvaise gestion  du personnel, le mauvais encadrement   des élèves qui ont marché jusqu’au gouvernorat  le 18 Novembre,  la mauvaise gestion financière de l’école et le non respect de la gratuité », peut-on lire dans la lettre   dont l’objet y relatif est « suspension préventive. »

Lors d’une marche des élèves de cette école,  le gouverneur du sud Kivu Théo Ngwabidje Kasi leur avait promis  d’envoyer ses services sur place à l’institut « Mapinduzi » pour faire un état des lieux de la situation.

« Moi je vais envoyer des gens pour vérifier les faits. Si c’est qu’il a dit là est vrai, votre préfet sera relevé de ses fonctions », avait-il fait savoir.

L’institut Mapinduzi est situé dans la ville de Bukavu au quartier Panzi.

Thérèse Ahana

Please follow and like us:

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter