BUKAVU : Grogne au marché de Nyawera

La situation au marché Nyawera dans la ville de Bukavu  province du sud Kivu est confuse. Des commerçants sont astreints au paiement  des taxes qui n’ont aucun fondement légal selon ces derniers rencontrés dans ce marché situé au centre ville de Bukavu. Ils regrettent de voir que même  le président syndical de ce marché a institué sa taxe dite Taxe Binja de 500FC qui est récoltée sans quittance.

Plusieurs voix se lèvent pour dénoncer les bavures de Fabien  Binja  qui gère ce marché de Nyawera comme sa propre boutique. Certains  plaident pour le départ sans condition de leur président qu’ils qualifient d’incompétent . Des vendeurs accusent la société civile d’être en complicité avec le président du marché à l’occurrence  David Cikuru et Patient Bashombe qu’ils soupçonneraient d’avoir leur part dans le partage du gâteau.

La multiplicité des taxes auprès des petits commerçants qui exploitent cet espace public découragent ces femmes qui nourrissent leurs familles par leur travail. Ces dernières demandent l’implication des autorités compétentes pour palier ce problème.

Contacté à se sujet, le président syndical du marché de Nyawera, Fabien Binja nie toute ces allégations et pense que c’est une manipulation pure et simple.

Les acteurs de la société civile cités par certaines personnes de mauvaise volonté ne sont  ni de prêts ni de loin  impliqués dans ce dossier car ils ne sont pas vendeurs dans ce marché. Je mets en garde des personnes qui passent de temps à salir mon image. La taxe dite Taxe Binja n’existe pas. Ce qui est  payé c’est un montant de 500FC qui permet au bureau de fonctionner et c’est une contribution statutaire, précise Fabien Binja.

Il  regrette tout de même  de voir que des personnes jalouses veulent saboter  les réalisations déjà visibles dans ce marché.

Rappelons qu’il y a trois taxes qui se perçoivent dans ce marché entre autre, la taxe sur étalage de la commune d’Ibanda, taxe AGRUNI de 500 FC par semaine pour le ramassage d’immondices pourtant l’on constate toujours de l’insalubrité par tout dans ce milieu, et en fin  la taxe Fabien  Binja dont on ignore l’orientation et dont il nie l’existence.

Selon certaines indiscrétions, la gestion de l’actuel président de ce marché n’implique pas les membres  de son comité, il serait en train de prendre des décisions non concertées, car il croit avoir un appui solide au niveau de la Mairie et de la commune qui d’ailleurs le favoriseraient. Déclare une source qui a requis l’anonymat.

Patrick Babwine

Please follow and like us:

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter