BUKAVU : Les sinistrés des incendies tiennent mordicus les détourneurs des dons

En présence du Bourgmestre de la commune de Kadutu, les sinistrés du quartier Nkafu montent au créneau et demandent la démission immédiate de madame Christine AZANGA, chef de quartier . Ces derniers l’accusent le détournement de dons venu des différentes autorités, la vente de jeton au sinistrés à une somme équivalent à 50 USD pourtant sensé être gratuit leur permettant de recevoir différents dons entant que sinistrés, inclusion des faux sinistrés et l’omission des certains bénéficières sur la liste. Ils l’ont dévoué dans un cadre d’échange organisé ce mardi 5 novembre 2019 à la maison communale de kadutu sous la modération du président de la société civile noyau de kadutu.

Dans ce même cadre, ils accusent madame AZANGA Christine de la mégestion, d’incompétence de corruption, des actions barbare et de détournement de bien alloués aux sinistrés d’incendie. Tous jurent pour le départ sans condition et plaident pour son remplacement immédiat. Alors que la chef de quartier Nkafu madame Azanga dit ne rien reconnaitre de toutes ces incriminations portées à son égard.

’Je ne démissionnerai pas. Je n’ai jamais effectué une descente sur terrain pour enregistrer les sinistrés. Ce sont les chefs d’avenue qui ont effectué des descentes dans leurs avenues et m’ont amené les rapports avec les vraies listes qu’on avait envoyées’’ a fait savoir l’incriminer Azanga.

L’attitude du bourgmestre et chef de quartier a semblée à ceux qui seraient devant leurs créatures sans inquiétude. Malgré cela, un sinistré s’est exprimé affirmant qu’ils ne vont pas pardonner le présumé détourneur.

‘’Nous l’avons beaucoup supportés dans ses bêtises, mépris et sabotage et pourtant elle n’est pas à la hauteur, mais nous exigeons la restitution de nos bien,… elle a mis sur notre chemin des hommes armés pour nous empêcher de manifester et réclamer notre droit, prête à tout pour se maintenir au pouvoir. Elle se croit amie de tout les chefs ‘’ précise un sinistré indigné

Après avoir recueilli les désidératas des sinistrés, le bourgmestre en accord avec la société civile propose de constituer une commission mixte qui sera chargé de faire une descente sur terrain pour enregistrer les vrais sinistrés. Cette commission sera constituée des cadres de base de la commune, la société civile et la protection civile.

Pour la société civile, ‘’La culture de la démission n’est pas propre aux congolais si non madame Azanga serait parti ‘’.

Précisons qu’au cours de cette réunion, un sinistré a reproché sans froid le bourgmestre d’avoir détourné aussi 12 matelas en plein air. Ce qui a énervé monsieur Munyole Kashama Bekao avant de suspendre méchamment la réunion.

Lire aussi : http://BUKAVU : Des habitants de Nkafu désavouent leur cheffe de quartier (Déclaration)

Please follow and like us:

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter