BUKAVU : Les activités académiques ont repris à l’ISP/BUKAVU

Les activités académiques ont repris à  l’Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu, ce Lundi 20 Mai 2019. L’engouement est bon enfant dans cette institution publique. Les couloirs sont inondés d’étudiants visiblement pour vérifier des valves et se précipiter dans l’auditoire.

Selon Benjamin Mihigo, porte-parole des étudiants, il est temps de travailler dur  pour sauver l’année académique Les activités académiques ont repris à  l’Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu, ce Lundi 20 Mai 2019. L’engouement est bon enfant dans cette institution publique. Les couloirs sont inondés d’étudiants visiblement pour vérifier des valves et se précipiter dans l’auditoire.. Il appelle ses camarades  aux respects des engagements signés avec le comité de gestion.

« Nous commençons les cours depuis ce lundi 20 Mai. Ce qui nous reste, c’est la conjugaison des efforts chacun de son côté pour voir si nous pouvons bien acheminer l’année comme les autres. Nous somme rassurés qu’il n’y aura pas interruption parce qu’il a eu implication des autorités pour qu’il est une solution à ce problème.  Le nouveau gouverneur nous a promis qu’il va tout faire pour contribuer de sa manière en sorte que ces genres de crises ne puissent plus se répéter. Les enseignants à leurs tours ont levés leur grève et ont promis de travailler en fournissant les efforts pour voir si nous pouvons terminer l’année. La signature des engagements était une  preuve de notre bonne foi. C’est ainsi que chaque étudiant a signé son acte d’engagement pour prouver qu’il est d’accord avec la décision qui est sortie du conseil de l’institut avec le gouvernement provincial »précise Benjamin Mihigo, porte parole de l’ISP/BUKAVU.

Les étudiants demandent aux enseignants de ne pas les maltraiter  en cette période de reprise des cours. Ils estiment que les crises sont inhérentes à la société. Tout en précisant que c’est le ministre sortant de l’Enseignement Supérieur et Universitaire qui a causé ce problème aux étudiants, les étudiants demandent au futur ministre de bien fixer les frais académiques.

Rappelons que c’est depuis  29 Mars qu’une crise  inouie a éclaté à l’Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu, paralysant toute les activités dans cette institution de l’Etat.

Amisi Musada

Please follow and like us:

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter