Bukavu : Furaha Annociata, femme commerçante qui fait la différence

La femme est un moteur pour le développement au sud-kivu. On la voit dans l’enseignement, dans l’agriculture et même en politique. Elle s’arrange dans chaque chose qu’elle fait, de bien la faire selon les témoignages recueillis. A la clôture du mois de la femme, nous avons rencontrés une femme qui a fait plus de trente ans au marché de Nyawera situé dans la ville de Bukavu au Sud-kivu. Madame  Furaha Mihigo Annociata agé d’enviro 60 ans et mère de 10 ans aime bien son travail. Avec son commerce elle a fait scolarisé  ses enfants.

Elle a commencé le commerce dans le marché de Nyawera étant une jeune fille, elle a finit par se marier et aujourd’hui mère de dix(10) enfants et elle totalise trente ans (30ans) dans ce commerce. Commerçante des produits vivriers, un commerce qui l’a aidée à scolariser cinq de ses enfants jusqu’à obtenir des diplômes de licence en médecine, agronomie, économie et en droit. 

Mmadame Furaha Mihigo Annociata explique la façon dont s’écoule ses marchandises tout en déplorant les difficultés liées à la concurrence et aux  taxes exorbitante.

« Au paravent, nous achetions ici en ville mais maintenant les agents  du Majerwa nous amène des produits en provenance du Rwanda au bon prix sans déplacement. Mes produits évoluent bien malgré les collègues qui nous mettent en difficulté par le fait d’étaler à l’extérieur du marché. Les gens n’ont plus l’envie d’entrer dans le marché parce que tout est visible aux alentousr du marché. Alors que c’est nous qui payons les taxes. Nous avons réussi à faire quelque chose à travers ce commerce parce qu’il y avait de l’ordre. Personne ne pouvait vendre à l’extérieur comme aujourd’hui » précise Annonciata  vendeuse au marché de Nyawera.

Avec le comité syndical et ses collègues du marché, Annociata témoigne ne jamais eu des mésententes parce qu’elle fait preuve de l’humilité, son arme pour bien vivre avec tout les monde pendant plus de 30ans. Vu son âge avancé et surtout qu’elle a scolarisé ses enfants qui restent sans emplois, elle recommande à l’Etat congolais de définir la politique d’embauche à la nouvelle génération parce qu’il s’observe qu’après cette souffrante de  scolariser ses enfants c’est au finish encore  aux parents qu’il revient la charge de les supporter.

Rappelons que le marché Nyawera est un marché urbain de la ville de Bukavu créé depuis l’an 1958. Aujourd’hui ce marché compte un effectif de plus de 1500 commerçants dont  70% sont des femmes.

Amisi Musada Emérite

Please follow and like us:

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter