BUKAVU : Des élèves en colère pour la fermeture d’une école publique

Les élèves de l’institut Ndendere digèrent mal la décision portant fermeture de leur école. Ce Mercredi 14 Novembre aux environs de 10heures, ils ont barricadés les routes aux alentours de leur école et ils ont brulé des pneus pour manifester leurs mécontentements. Les élèves portés des foués en main, ont fermé tous les passages dans tout les sens. Selon ces derniers, un conseiller du ministre de l’enseignement primaire secondaire et professionnel EPSP est venu informer que cette institution publique est officiellement fermée d’une manière définitive pour des raisons d’illégalité.

L’institut Ndendere est une école publique créée en 2013 qui avait à son sein 46 enseignants malheureusement tous sont des non immatriculés.  Cette école au point de chute, organisée huit sections parmi lesquelles, la section sociale, la pédagogie générale, hautesse d’accueil, secrétariat, master, agronomie et  la nutrition.

Ces élèves en colère disent être prêt à faire la rue et ils n’accepteront pas qu’ils soient orientés dans une autre institution publique.

’Parce qu’on vient de décréter la gratuité de l’éducation, c’est maintenant que les autorités veulent fermer l’institut Ndendere. Pourquoi ? C’est une institution non ? Nous allons militer jusqu’à la dernière énergie. Nous irons à l’assemblée provinciale  jusqu’au gouvernorat pour demander que notre école ne soit pas sabotée ainsi. Nous avons besoin d’étudier et s’ils refusaient nous allons faire ce que nous pouvons pour défendre notre droit. Nous sommes émotionnés de cette décision nous ne savons pas de quelles façons qu’ils veulent nous traiter.  Si ces autorités décidaient de nous orienter dans d’autres écoles publiques, nous n’allons pas accepter. Notre Ndendere ou rien. Nous somme prêt à être des enfants de la rue si ce cela qu’ils nous souhaitent’’ déclare Bitimba Prosper finaliste en technique sociale.

Nous avons essayés de contacter l’inspection provinciale principale du Sud-Kivu qui a dit ne rien reconnaitre sur ce qui se passe dans cette école avant de nous orienter à la division et la sous division de l’EPSP qui gèrent les écoles non conventionnées. L’IPP à d’intérim dit n’être pas encore informer par rapport à ce dossier. Njangu Rubaduka Déocard  précise qu’il vient fraichement de commencer ses fonctions

’Je n’été pas ici pendant les vacances et quant je suis rentré, je devrais faire l’hôpital pour mes soins. C’est au retour que j’ai retrouvé la notification me désignant à faire l’intérim.  Je n’ai pas des informations nécessaires ce pour quoi je m’excuse d’avance. Par contre c’est au près de la division et la sous division qui gèrent les écoles non conventionnées que vous aurez des informations plus détaillées ’’ précise l’IPP  ai

Pour d’ample détails, merci de nous lire dans l’article précédente sur ce même dossier.

Lire aussi :http://BUKAVU : Chasse à la sorcière à l’EDAP-ISP

Amisi Musada Emérite

Please follow and like us:

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter