SUD-KIVU : Une partie de Kadutu n’a pas accès  aux réseaux de la téléphonie cellulaire

 

Une importante partie de la population des quartiers Mosala et Cimpunda, commune de Kadutu, ville de Bukavu dans la province du Sud-Kivu  ne savent plus communiquer. Pour cause, il y a plus de 8 mois un incendie avait embrasé un pylône sharing qui abrite les installations des sociétés de télécommunication dont  Airtel, Orange et Vodacom.

Les plus touchés  sont des fidèles utilisateurs des services de télécommunication airtel et Vodacome de façon qu’ils sont difficilement  joignable, une fois dans cette zone.

« Si je suis à la maison je ne peux plus appeler ni recevoir un appel sur airtel seulement parce que il y a pas de connexion. Si jamais je me retrouve dans l’urgence, je dois me déplacer un peu loin d’ici pour communiquer. C’est comme dans l’antiquité je vous dis » témoigne un habitant de l’Avenue Nyamulagira  à Cimpunda.

Des vendeurs et revendeurs des cartes prépayées œuvrant dans cette entité non arrosée témoignent qu’ils travaillent à car souvent les mégas et unités expirent avant la vente.

« C’est un problème qui nous touche vraiment parce que nous transférons difficilement des crédits. Nous somme dans l’obligation de faire l’opération d’envoie à mainte reprise avec des notifications (la demande a échouée) et cela entraîne des discutions avec nos clients. Les mégabits n’en parlons pas c’est une perte que nous encourons  chaque jour. Les société de télécommunications ont oublié cette entité » déplore Murhesa Karl, revendeur des crédits prépayés.

Dans les investigations fournis par la rédaction du journal DEBOUTRDC.INFO, nos sources anonyme ont précisés qu’il y a des divergences entre la Société Nationale d’Assurances SONAS et ces sociétés de télécommunication parce qu’elles  sont assurées. C’est-à-dire qu’il revient à l’Etat Congolais de remettre ces sociétés dans leurs droits. La SONAS rejette ces accusations

 « Nous n’avons jamais reçu la police d’assurance d’aucune de ces sociétés ici à la SONAS. Au moins je suis sérieux lorsque je nie ces accusations gratuites. Qu’ils viennent nous le prouver. Cher journaliste, je ne reconnais rien de tout cela. Peut être s’ils le payaient au niveau national ça reste à vérifier si non je serai au courant » rejette le Directeur de  la SONAS, Baudouin MUTENDELA.

Rappelons que Funu a connu un incendie dans les après-midis du vendredi 10 Août 2018 causant un  bilan  d’un mort, 14 maisons d’habitations, 2 églises protestantes, une école primaire et un pylône calcinés.

La redaction           

 

Please follow and like us:

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter