BUKAVU : Immondices au marché de Nyawera, où vont les 500FC payés par les vendeurs?

Juste à l’entrée sur la route qui mène vers le terrain de football de Mukukwe à Nyawera, l’insalubrité du marché de Nyawera qui fleurit ce tronçon annonce ses couleurs. Des boues en montagnes d’immondices de ce marché encombrent la route  et bloquent la circulation où les gens ainsi que les véhicules sont sensés passer paisiblement. Seules les mouches se portent en merveille à cet endroit suite une odeur nauséabonde que dégagent ces ordures.

Les commerçants de ce marché contactés sur place ce Mardi 26 Novembre regrettent de constater que rien n’est fait par les gestionnaires malgré un payement régulier des taxes.

 ” La mairie nous avait envoyé la société AGRUNI pour l’assainissement du marché. C’est chaque semaine que nous leur payons 500 francs congolais comme taxe pour la salubrité. On ne sait même pas où va cet argent que nous leur payons chaque jour, puisque rien ne change. Et malgré nos contributions, nous continuions à vendre dans de mauvaises conditions parce qu’il y a des immondices partout”, se plaint le vendeur Paulin Kasigwa

L’agent de la Mairie coordonnateur de la brigade d’hygiène et assainissement de la mairie de Bukavu défend Agruni et condamne la mauvaise pratique de la population qui facilite l’échec de cette société Rwandaise.

 “Il s’observe que bon nombre de la population environnante des avenues et marchés que AGRUNI gère viennent déverser les immondices pendant les heures tardives auprès de ces dépotoirs transit que gère la société AGRUNI. Surtout les ménages qui ne sont pas abonnés à la société AGRUNI. La quantité produite par le marché de Nyawera, n’est pas la quantité qui est évacué par la société AGRUNI. La situation du marché est en train d’être décantée. L’autorité urbaine a dépêché un camion pour l’évacuation de ces déchets’’, affirme Espoir BITEZA.

Par ailleurs, cet agent de la Mairie recommande aux ménages d’arrêter la mauvaise pratique qui ne profite pas à la ville et aux sociétés qui assure la salubrité.

Sur place les usagers de cette route déplorent cette pratique et promettent d’entreprendre des actions citoyennes de grandes envergures si jamais cela se répète.

Bernardin Matabaro

Please follow and like us:

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter