BUKAVU : Amani Ngubiri dans le collimateur de la société civile

Le député provincial  élu de la  ville de Bukavu Amani Ngubiri et  meilleur élu de la RDC est dans le collimateur de la société civile. Cette structure citoyenne l’accuse d’avoir acheté au bord du lac Kivu et empiéter les 10 mètres de rives. On l’accuse aussi d’avoir influencé l’octroi d’un marché de collecte de la taxe sur embarcations à son entreprise. Amani Ngubiri rejette toutes ces accusations et parle d’un acharnement.

Dans une lettre rendue publique le 19 Novembre 2019,  le bureau urbain de la société civile rappelle à Ngubiri que cette situation l’éloigne de sa mission de contrôle. Selon Zozo Sakali le député Amani a piétiné l’arrêté du gouverneur interdisant la construction sur des sites dangereux, y compris les dix mètres de rives de la partie où les alevins se multiplient.

« Il est temps de comprendre cher Honorable que cette situation vous place en difficultés non seulement d’effectuer un contrôle  parlementaire sérieux sur la problématique de transport maritime et terrestre en province mais aussi   d’expliquer aux électeurs l’impact de ce partenariat Public « public » sur le budget de la province en cette session parlementaire consacrée au budget », peut-on lire dans cette déclaration.

Les avis semblent partager suite à ce dossier, certains pensent bien que cette question ne ferait pas objet d’un débat d’autant plus que Ngubiri est un homme d’affaires et que la province peut faire recours à son expertise en cas de nécessité.

« Nous, pensons qu’il y aurait une dose de jalousie dans ce dossier. On l’a connu à Bukavu comme un commerçant et patron de l’agence de transport ‘’Tac’’ s’il fournit le bus en quoi ceci offense t-il la population. Et le port dont on l’accuse avoir spolié pourtant c’est son espace qu’il veut mettre au service de la communauté en se lançant dans les ramassages des bouteilles plastiques sur le lac. Pourquoi nous voulons une chose et son contraire ? » Regrette Rémy Kasindi président du collectif de mouvements citoyen Amka Congo.

Ngubiri : « Je suis l’homme du peuple »

Contacté à ce sujet Amani Ngubiri Lucien député provincial élu de la circonscription électorale de Bukavu rejette toutes ses allégations et pense que certaines personnes sont manipulées par les jaloux qui sont contre son succès et qui voudraient le voir disparaitre sur la scène politique.

« Nous savons l’origine de  ses agitations. C’est juste une façon de vouloir me déstabiliser et faire taire mes charmes. Je suis l’homme du peuple et je pense que personne ne pourra m’empêcher de faire le bien. La parcelle qui les pousse à crier, je l’ai acheté depuis 2017. Je possède tous mes documents. Pourquoi seulement NGUBIRI et pourtant il y a plusieurs personnes qui exploitent ces parcelles au bord du lac et personne n’en parle ? », s’interroge  Ngubiri.

Et d’ajouter : « J’ai promis lors de ma campagne électorale à tout mes électeurs que je dois faire des œuvres sociales pour maintenir ma base  et ce c’est que je suis en train de faire. Je  n’accepterai jamais que quelqu’un m’arrache mon esprit de rendre du bien aux autres. Je n’ai offensé personne. Le gouverneur n’a rien à faire dans ce dossier, bien au contraire on le monte contre moi».

Pour ce qui est de la taxe sur embarcation cet élu de Bukavu,  parle de mensonge  monté de toute pièce. Il reconnait tout de même avoir fournit des bus au gouvernement provincial.

Pour lui la loi sur le marché public ne lui interdit pas  de concourir à un marché public. Il cite les articles 8 et 10 réglementant le marché public.  Quant aux prix de ces engins, Il déclare avoir livré un Bus au prix de 50 000$ contrairement à ce qui se dit.

Si son entreprise a été bel et bien sélectionnée, la question est de savoir si l’appel d’offre avait fait l’objet d’une publicité car  l’article 88 stipule : Tout appel d’offres doit faire l’objet de la publicité conformément à l’article 32 de la loi relative aux marchés public. L’absence de publication de l’avis d’appel à la concurrence est sanctionnée par la nullité de la procédure.

Patrick Babwine

Please follow and like us:

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like

In the news
Load More
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter