SUD-KIVU : Dossier Mbobero, Olive Lembe à la tête d’une grande délégation

ads
Une  délégation conduite par l’ex première dame de la République, Olive Lembe séjourne dans la ville de Bukavu. Elle  est constituée par Elodie Ntamuzinda, Norbert Bashengezi Kantitima, Me Nkulu et Théodore Mugalu. Ils viennent mettre fin au feuilleton Mbobero selon certaines indiscrétions parvenues à la rédaction de deboutrdc.info. Un feuilleton qui risque de rebondir car ces émissaires de Kabila ont préféré la voix de la division que celle de l’Unité selon certaines victimes rencontrées.

Selon certains témoignages recueillis par deboutrdc.info, une équipe de géomètres étaient visible dans la concession ex Michaux devenue concession Kabila. Ces géomètres sont-ils entrain de redessiner le vrai croquis de la concession de Kabila pour remettre à la population de Mobobero dans ses droits ? Difficile de l’affirmer mais une réunion prévue ce Mardi 30 Avril   selon un communiqué signé par le président du Bureau de coordination de la société civile, Patient Bashombe sera déterminante pour en savoir davantage.

Cette délégation de haut niveau veut amener les  victimes  sur la table de la négociation  pour trouver une solution idoine.

Certains analystes saluent cette démarche. Ils estiment que la délégation devrait  rencontrer les vraies victimes car pour des intérêts inavoués, certaines personnes préfèrent créer des fausses victimes et des fausses structures d’accompagnement des victimes dans l’objectif de   fragiliser  le comité  des victimes dans sa lutte.

Ils estiment que pour trouver une solution, la délégation devrait rencontrer les victimes dans leurs villages  à Mbobero ensemble avec les organisations qui les  accompagnent. Ne pas le faire,  ni l’argent ni les armes ne pourront  résoudre le problème car estiment-ils, l’aspect culturel lié à l’attachement du Mushi à son sol sera déterminant mais aussi les violations de droits de l’homme commises dans ce coin du territoire de Kabare  ne seront pas oubliées.

La stratégie de diviser pour mieux régner ne serait plus la solution pour résoudre le problème de Mbobero qui d’ailleurs à fait morts d’hommes. La délégation devrait faire un effort de  rencontrer les victimes et discuter en toute franchise que de vouloir les monter les uns contre les autres, car au finish sans cohésion sociale et une solution consensuelle, le dossier Mbobero sera toujours  le morceau de cailloux  dans les bottes de Joseph Kabila.

Il sera difficile de construire la paix entre Kabila et les Mboberois sans vérité ni réconciliation, sans justice ni réparation.

LIRE AUSSI: SUD-KIVU : Les habitants de Mbobero réclament justice

Ahana Thèrese

ads

Leave a Comment

Your email address will not be published.

ads

You may like

ads
In the news
Load More
ads